5 clés pour réussir l’achat d’une maison

Par Alban Maregot le 30 avril 2021
achat d'une maison

Acheter une maison ancienne demande une certaine patience, une connaissance et une maîtrise de quelques informations fondamentales. Il faut bien préparer l’achat du bien immobilier dans l’ancien, en prévoyant ce qui va se passer à l’avenir. En cas de doute, il est important de se faire conseiller par un professionnel dans ce domaine. En tout cas, il faut réaliser une visite sans se presser et évaluer les travaux éventuels pour éviter les surprises et le manque à gagner financièrement parlant.

Préparez bien votre achat immobilier

Il faut chercher à savoir la date d’achèvement de la maison ou la date de la première mutation, depuis plus de 5 ans. Il faut étudier soigneusement l’emplacement par rapport à la destination du bien et sa disponibilité dans l’immédiat ou différé pour une cause ou une autre. Vous devriez également comparer, c’est-à-dire il faut chercher à savoir si le prix est attractif par rapport à un immobilier dans le neuf ou par rapport à un bien du même standing. Selon les textes en vigueur, la maison dans l’ancien est-elle dotée d’isolation thermique et phonique ? L’espace est-il optimisé selon vos attentes ? Qu’en est-il de la TVA s’il faut réaliser des travaux de rénovation ? De plus, le budget est-il disponible ou doit-on recourir à un prêt immobilier, avec un taux le plus bas possible ? Ce sont des questions qui méritent réflexion avant de se lancer.

Projetez-vous dans l’avenir et dans votre bien immobilier

D’abord, il faut chercher à savoir si l’acquéreur a droit à une garantie décennale. En tout cas, la garantie est obligatoire à compter de la réception de la maison si celle-ci est âgée de moins de 10 ans. Le nouveau propriétaire a dix ans pour agir contre le professionnel. Si durant cette période, le nouveau propriétaire découvre des malfaçons, il a le plein droit de réclamer une régularisation, par lettre recommandée. Le tribunal de première instance est compétent pour prendre en main l’affaire si le professionnel et/ou l’ancien propriétaire ne réagit pas. Si passés dix ans, le nouveau propriétaire découvre les malfaçons, il n’a plus droit à la garantie décennale, mais il peut utiliser la prérogative de garantie des vices cachés. Cette garantie est prévue à l’article 1648 du Code Civil : elle protège le nouveau propriétaire dans le cas d’apparition de vices cachés au moment de la vente. Ces dispositifs sont indispensables, notamment, si l’acheteur a un projet de revente plus tard.
une maison

Faites-vous conseiller par des professionnels de l’immobilier

Les conseils attendus d’un professionnel, outre le diagnostic du logement et de l’environnement, sont déterminants pour fixer le prix. Cette étape est cruciale. Le professionnel doit fournir les conseils à considérer afin de bien fixer le prix. En tout cas, il dispose de tous les paramètres, à savoir :

  • l’architecture du bâtiment,
  • la superficie,
  • l’exposition et l’orientation de la maison,
  • l’utilisation antérieure de la maison (résidence, logement locatif, etc.).

Les frais annexes doivent être mis en exergue car, ils font partie de l’investissement. Il s’agit de déterminer les frais de notaire, les différentes honoraires, les taxes foncières, les taxes d’habitation, et ne jamais négliger les indemnités et frais professionnels du diagnostiqueur.

Visitez, sans vous presser, les biens immobiliers

Pour acheter une maison, il faut réaliser des visites des lieux, et si possible faire plusieurs visites pour trouver la meilleure. Il faut prendre du recul en cas de doute. En effet, il s’agit d’inspecter aussi bien le logement que la situation géographique. Il faut découvrir tous les recoins pour éviter les mauvaises surprises. Il faut aussi étudier le DPE et pourquoi pas faire en plus appel à un expert pour vérifier l’absence d’amiante, de plomb ou de termites, pour contrôler les murs, les portes et fenêtre, et surtout le fonctionnement du chauffage, du chauffe-eau, et de l’installation électrique. Sur le plan géographique, il faut chercher les informations sur le devenir du quartier, des projets en cours pour une éventuelle revente du bien immobilier. Surtout, il faut éviter une zone inondable.

Faites chiffrer les travaux éventuels

Le diagnostiqueur et expert en immobilier doit pouvoir établir un devis estimatif des travaux à effectuer, pour que la maison soit habitable et corresponde aux attentes du nouveau propriétaire. Le devis doit être établi avant la demande de prêt immobilier, si c’est le cas. Même si l’acquéreur n’a pas besoin de prêter pour acheter la maison, il doit faire ce devis des travaux éventuels car, ces coûts vont être intégrés dans le coût d’achat global de la maison. C’est également une astuce pour pouvoir marchander un peu et négocier le prix de la maison dans l’ancien.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *