De quelles aides ont droit les primo-accédants ?

Par Pascal Jalopin le 26 juin 2016

Les personnes qui veulent acquérir leur première résidence principale bénéficient de nombreuses aides de l’État. Il est donc nécessaire de connaître tous les avantages qu’un primo-accédant peut mettre à son compte pour faciliter l’acquisition d’une maison.


Achat à TVA réduite

Le primo-accédant peut bénéficier d’une TVA de 5,5 % au lieu de 20 % s’il achète un logement dans les Zones ANRU ou Agence Nationale de Rénovation Urbaine et si ses ressources entrent dans la catégorie des bénéficiaires.

Le Prêt Action Logement

C’est une contribution obligatoire allouée par les entreprises privées. Les fonds sont collectés par des organismes spécialisés. Le primo-accédant bénéficiaire du PAL obtient un prêt à taux de 1 % remboursable en 20 ans pour financer l’achat d’un logement neuf ou ancien.

Le Prêt d’Accession Sociale

Prêt accordé aux ménages aux revenus modestes, le PAS peut couvrir 100 % du montant d’acquisition d’un logement neuf ou ancien. Le bénéficiaire peut utiliser le PAS pour financer l’achat d’un terrain à condition que ce terrain serve à construire sa résidence. A noter qu’une personne non primo-accédant peut aussi prétendre à un PAS.

maison-pas-chere-bretagne

Le Prêt à Taux Zéro

Le PTZ est une aide réservée uniquement au primo-accédant. C’est une avance remboursable à zéro intérêt qui peut financer jusqu’à 40 % l’acquisition d’une première résidence principale. Pour être bénéficiaire du PTZ, il faut que le revenu de l’intéressé ne dépasse pas le plafond de ressources mis en place par la loi. Le montant du PTZ dépend de la zone géographique de l’implantation du logement, de nombre des personnes qui devraient habiter dans la résidence ainsi que le montant de l’acquisition. En 2016, sa nouvelle version est très favorable aux ménages. Couplé aux taux faibles du crédit immobilier, le PTZ est un bel atout pour un financement pas cher par l’emprunt. Jeunes gens ont donc tout intérêt à devenir primo-accédants en ce moment pour bénéficier d’un coût total de l’emprunt bancaire très limité. Si la personne ou le couple parvient à acheter une maison pas chère alors il aura un patrimoine au bout de 20 ou 25 ans sans avoir à payer des mensualités délirantes. A dire vrai, il est fort possible que celles-ci soient faibles en comparaison du prix d’une location.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *