Assurance de crédit immobilier : comment augmenter vos chances d’obtenir votre prêt ?

Par Alban Maregot le 16 février 2021
crédit immobilier

Le Jeudi 17 Décembre, suite à une décision du Haut Conseil de stabilité financière, Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances a annoncé un assouplissement des mesures qui impactaient fortement l’accès au prêt immobilier depuis 1 an. Historiquement, les taux sont aujourd’hui au plus bas mais malheureusement les emprunteurs n’arrivent pas à en profiter, et pour cause, les banques sont actuellement en rétention importante de crédits. En effet, les 5 dernières années ont été des records en termes de volumes de crédits immobiliers accordés et les banques serrent maintenant la vis. Est-il encore possible d’emprunter en 2021 ? Retrouvez l’analyse du courtier Mon Bilan Assurance :

Des bonnes nouvelles pour obtenir son crédit immobilier en 2021 ?

Le 17 décembre, le Haut Conseil de stabilité financière a donc assoupli les règles d’endettement et de durée de prêt. Anciennement, les prêts pouvaient être souscrits jusqu’à 25 ans et pour un taux d’endettement de 33% maximum. Désormais vous pouvez vous endetter jusqu’à 35% et pour une durée de 27 ans. Prenons l’exemple d’un couple avec 3000€ de revenu mensuel : Avec un taux d’endettement à 33% nous comptons donc 1000€ de capacité d’endettement et avec un taux de 1% cela permet d’emprunter sur 25 ans : 262 000€ avec une mensualité de 990€ (coût du crédit : 34 301€). L’assouplissement permet donc maintenant à notre couple d’emprunter à 35% de ses revenus, sur 27ans : 298 000 € avec une mensualité de 1050€ (cout du crédit de 42 161€) soit une hausse de 13.7% de votre capacité d’emprunt et une hausse de 23% du coût du crédit. Cette mesure permettrait donc aux Français d’emprunter plus et d’obtenir plus facilement des crédits.

Le revirement du 28 janvier 2021

Dans le communiqué de presse officiel du Haut Conseil de stabilité financière du 28 Janvier 2021, une subtilité est venue attirer notre attention. Le HCSF précise que les banques devront maintenant strictement tenir compte de l’assurance emprunteur dans la capacité d’endettement des demandeurs de crédit immobilier. Cela semble logique, l’assurance du crédit immobilier étant liée à celui-ci, il s’agit d’une charge à payer tout au long de la vie de l’emprunt. Mais en réalité, votre capacité d’emprunt était déterminée dans beaucoup de banques uniquement sur la partie crédit. Reprenons l’exemple d’un couple qui souhaite emprunter 298 000€ sur 27 ans. Le taux annuel de l’assurance de crédit immobilier (TAEA) de la banque s’élève en moyenne à 0.4% soit 1192€ pour la première année du prêt ou 100€ par mois. La mensualité de notre crédit est comme indiquée plus haute de 1050€ par mois, nous rajoutons l’assurance et nous sommes à 1150€ par mois. Le couple doit donc gagner 3285€ par mois (soit 285€ de plus pour réaliser son crédit).

assurance crédit immobilier

La solution pour faire baisser le coût de son assurance de crédit immobilier :

Les banquiers détiennent aujourd’hui 87% du marché de l’assurance emprunteur. Un chiffre qui reste anormalement stable depuis de nombreuses années malgré toutes les possibilités légales offertes aux emprunteurs pour ne pas passer par l’assurance de crédit immobilier de leur banque. Une seule explication : le manque d’information. Les taux annuels d’assurance de prêts bancaires se situent aujourd’hui en moyenne à 0.4% ce qui représente dans notre exemple plus haut une centaine d’euros par mois. Les assureurs spécialistes de l’assurance de crédit immobilier pratiquent eux des taux autour de 0.22%. Pour notre crédit de 298.000€, cela représente 54€ par mois. On constate généralement autour de 40 à 60 % d’économies. Le courtier Mon Bilan Assurance propose des produits allant jusqu’à 0.09% pour des jeunes emprunteurs non-fumeurs. Ces économies sont en plus réalisées sur des contrats avec des garanties supérieures à celles des banques.

Comment changer l’assurance de crédit immobilier sur un prêt en cours ?

Depuis 2014, le gouvernement a mis en place la Loi Hamon qui permet aux emprunteurs de changer d’assurance de crédit immobilier quand ils le souhaitent pendant la première année de l’emprunt. Puis en 2018 l’amendement Bourquin vient encore ouvrir les possibilités pour les propriétaires de changer d’assurance mais cette fois-ci chaque année à la date anniversaire du prêt. D’importantes économies sont donc à réaliser facilement à une seule condition : les garanties souscrites doivent être à minima équivalentes à celle du contrat actuel. Mais cela ne s’arrête pas au contrat bancaire, les contrats des assureurs peuvent aussi être résiliés et remplacés par des contrats moins chers et/ou plus couvrants. Alors pourquoi cette pratique n’est pas systématisée par les emprunteurs ? C’est clairement le manque d’information qui pêche, même après plus de 10 ans depuis la Loi Lagarde en 2010, les banques continuent à dominer ce marché, à des tarifs élevés. La solution est de se faire accompagner par un courtier spécialiste de l’assurance emprunteur.

Vous savez maintenant comment améliorer vos capacités d’emprunt, diminuer le coût de votre assurance et donc de votre crédit global et augmenter la rentabilité de vos investissements locatifs. https://www.economie.gouv.fr/hcsf

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *