Un calendrier Lunaire, mais à quoi çà sert ?

Par Simon Plesk le 8 août 2014
Calendrier lunaire

Un calendrier lunaire dépend des phases de la Lune. Les différents mois sont caractérisés par les parcours au cours d’un cycle. Un mois dure une lunaison : 29,5305882 jours. Le calendrier musulman est le principal calendrier lunaire.


Maîtrise du calendrier lunaire

De suite de ces collectes beaucoup de personnes possèdent des précisions étonnantes pour sont utilisations. Un éleveur qui pratiquait l’insémination artificielle et la transplantation embryonnaire. Les résultats sont meilleurs en lune croissante qu’en lune décroissante. Des personnes transmettent le fruit de leur expérience ou le savoir que leurs grands-parents les avaient transmis.

Calendrier lunaire et cuisine

Sur les confitures et les conserves sont de meilleure qualité si on les fabriques à la date appropriée. Ce seront les consommateurs qui vont se régaler car le goût et la digestion se feront très bien.

Principe du calendrier lunaire : l’éclairage de la lune change de façon cyclique : de la nouvelle lune à la pleine lune on la dit croissante, puis décroissante après. L’intérêt du calendrier lunaire est de tenir compte de plusieurs phénomènes qui se produisent au même moment. Les effets du calendrier lunaire ? On a plus tendance à grossir en lune montante.

Calendrier lunaire

Calendrier lunaire, coupe des cheveux et épilation

Pour une coupe en lune montante on constate que la vitesse de la pousse des cheveux s’accélère. On gagne dix à quinze jours avec une épilation pratiquée en lune descendante.

Sa place dans l’agriculture

Le calendrier lunaire sert à voir son influence sur les cultures. Actuellement, cette connaissance s’est éteinte suite à l’apparition des intrants chimiques. Pour les périodes d’épandent le fumier, les gens de montagne savent bien qu’en mettant le fumier en lune descendante, celui-ci se décomposera beaucoup plus facilement. Les influences du calendrier lunaire sur la montée de la lune ou sa descente : l’effet du calendrier lunaire se joue sur la sève. En lune montante, on greffe, on récolte les fruits, qui sont juteux. En lune descendante, on récolte les racines, on taille le bois. Les périodes défavorables : on distingue deux périodes défavorables par mois, suivant le calendrier lunaire, le nœud montant et le nœud descendant. Pendant un nœud, on peut avoir des rendements deux fois moindres, en bio.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *