Les causes de la cataracte

Par Sabrina Joly le 21 février 2018

Définition de la cataracte.

La cataracte est l’opération la plus pratiquée en France. Chaque année, environ 800 000 interventions sont programmées. En effet, 20% de la population française est touchée par cette maladie. Et une personne sur cinq en est atteinte après 65 ans. Ce phénomène oculaire se manifeste par l’opacification du cristallin, qui perd en transparence et fait baisser l’acuité visuelle des personnes touchées. Cette évolution naturelle entraîne aussi une altération des couleurs et des contrastes qui peuvent devenir problématique si la personne ne la soigne pas lorsque les symptômes évoluent.

Le patient perçoit des effets d’éblouissements selon l’éclairage de son environnement.

Différentes causes à l’origine de la cataracte.

En principe, les sexagénaires sont les premiers atteints, on appelle cela une cataracte « sénile ». Par ailleurs, les causes ne sont pas entièrement définies et peuvent provenir de bien d’autres facteurs.

Certaines maladies qui nécessitent un traitement à base de cortisone sont susceptibles de favoriser sa croissance. Des problèmes oculaires antérieurs tel que la myopie, le décollement de la rétine ou simplement une blessure à l’œil peuvent rendre le cristallin vulnérable et encourager son apparition. C’est ce qu’on appelle une cataracte « traumatique ».

Aussi, des éléments nutritionnels ou environnementaux ont un impact sur la fragilité de la cataracte : une trop grosse exposition au soleil sans protection ou une consommation élevé de tabac ou d’alcool peuvent en être la cause.

Enfin, cette infection peut aussi être héréditaire. En effet, durant la grossesse, la mère peut la transmettre à son fœtus et provoquer une cataracte précoce chez son enfant. Mais cela reste un phénomène rarissime.

Comment soigner la cataracte ?

L’extraction de la cataracte est la seule réponse à cette infection. Il s’agit d’une intervention chirurgicale de quelques minutes. Cela consiste à remplacer le cristallin abîmé par un implant oculaire de substitution. L’hospitalisation n’est pas nécessaire malgré le caractère spectaculaire de l’opération. Selon la prothèse choisie, le patient retrouvera quasiment la totalité de son acuité visuelle et, dans certains cas, n’aura même plus besoin de porter des lunettes de vue.

Pour prévenir et guérir la cataracte, il est important de prendre rendez-vous chez son ophtalmologiste. Votre spécialiste pourra ainsi procéder à une consultation approfondie pour connaître et mesurer la qualité de votre système optique : il pourra déterminer quels implants sont favorables pour l’intervention.

Voir le site (lien vers le site)
En savoir plus (lien vers site externe)

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *