CFAO au cabinet dentaire : le matériel disponible en 2017

Par Simon Plesk le 31 août 2017

Selon certaines études médicales, la plupart des cabinets dentaires sont aujourd’hui équipés d’un système de CAO ou FAO. Ce qui représente une véritable avancée dans le secteur de la chirurgie dentaire d’autant plus que nous assistons à une nette augmentation du nombre de professionnels qui se dotent de ces outils. Bien entendu, l’essor de ces appareils est bien moins perceptible en France que dans d’autres pays européens et outre Atlantique.

CFAO semi-directe ou CFAO directe ?… ou les deux ?

La CFAO semi-directe est une technique qui repose sur la numérisation de la situation clinique au cabinet grâce à l’utilisation d’une caméra d’empreinte optique intra-orale. Ce type de dispositif est de plus en plus présent dans les cabinets dentaires français. Il faut toutefois dire que les caméras d’empreinte optique diffèrent largement, notamment sur les choix technologiques réalisés, sur l’ergonomie de la pièce à main et sur la conformation de l’unité informatique. Au choix d’un équipement d’empreinte optique, vont s’ajouter la question des débouchés des empreintes effectuées et leur traitement au laboratoire 3idm. Pour la CFAO directe, elle internalise la totalité de la chaîne numérique et il s’agit d’une solution qui offre la possibilité de réaliser intégralement une prothèse assemblée en une seule séance.

L’empreinte optique

Pour un cabinet dentaire, le choix d’un scanner intra oral est sans doute la première étape dans l’équipement d’un dispositif de CFAO 3idm. En effet, si les systèmes les plus récents peuvent manquer de maturité, on peut dire que la précision de l’empreinte optique permet de réaliser les tâches avec une extrême efficacité. Ainsi, bien qu’étant très important à considérer, ce critère n’est pas vraiment celui qui doit influencer le choix vers tel ou tel système d’empreinte optique. Il est donc essentiel de considérer les principales caractéristiques des différents systèmes existants sur le marché afin de faire le bon choix.

Que dire de la technologie de prise d’empreinte ?

Il faut dire que la technologie employée au sein d’une caméra n’a que très peu d’incidence sur la qualité de l’empreinte optique. Par conséquent, le choix de la technologie peut avoir de grandes conséquences sur l’ergonomie du système (la taille, le volume de la caméra, le poids, etc.). Dès lors, la maîtrise de la technologie par l’industriel va permettre d’avoir accès ou pas à un certain nombre de modalités (absence de poudrage, enregistrement en continu, couleur, etc.). Pour le praticien, c’est une technologie de travail non négligeable.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *