Comment acheter une maison en Espagne : étapes et démarches

Par le 17 juin 2019
acheter une maison en Espagne

Pour beaucoup de nos concitoyens français, l’objectif d’une vie se concrétise dans l’achat d’un bien immobilier. Et le marché immobilier espagnol combine de nombreux facteurs attractifs pour tous types d’acheteurs potentiels. Néanmoins, pour jouir pleinement de cet investissement, il est nécessaire de le préparer avec soin et en toute connaissance de cause.

Une conjecture favorable et une situation géographique idéale font de l’Espagne un terrain privilégié pour les acquéreurs. Cependant, il existe un certain nombre de règles à respecter pour devenir propriétaire au pays de Cervantès. Dans cet article, nous avons listé les formalités administratives à réaliser et les principaux écueils à éviter pour faciliter vos démarches. Nous montrerons également en quoi il est indispensable de se faire assister par une équipe de professionnels. Explications…

Pourquoi acheter une maison en Espagne ?

L’Espagne est une terre au climat favorable, à la diversité de paysages infinie et aux côtes baignées de soleil. Cet aspect environnemental est déterminant dans les raisons qui poussent de plus en plus de Français à émigrer sur la péninsule. Ceci se double d’un prix de l’immobilier attractif, d’un coût de la vie bien moindre qu’en France sans pour autant diminuer l’accessibilité aux infrastructures et services publics.

Par ailleurs, sa position stratégique, au Sud de l’Europe et à la frontière des pays du Maghreb en fait un pays touristique et donc intéressant pour y pratiquer l’investissement locatif. D’autant que la fiscalité y est plus douce que dans les pays du Nord. La taxe d’habitation par exemple est environ deux fois moins chère qu’en France.

achat d'un bien immobilier en espagne

Les formalités administratives pour un achat immobilier en Espagne

Pourtant, devenir propriétaire en Espagne demande un minimum de préparation. Rien de mieux qu’une société spécialisée dans le service juridique pour savoir comment acheter un bien immobilier en Espagne et éviter les écueils les plus courants. Pour garantir une opération sécurisée, il est important de s’en adjoindre les services. En effet, celle-ci vous permet, une fois votre bien identifié, de vérifier l’état de charge du bien, la régularité des factures et autres documents attestant du paiement des impôts. Vous pourrez ensuite signer un compromis de vente et verser un acompte au propriétaire pour réserver le bien.

Passage obligé pour les non-espagnols, vous devrez faire une demande de NIE auprès de l’ambassade espagnole de France ou bien auprès de la Police nationale. Là encore, votre représentant peut prendre en charge cet aspect et effectuer les démarches pour vous. Votre parcours se conclura chez le notaire qui, une fois l’acte d’achat signé, vous remettra les clés. N’oubliez cependant pas de régler les impôts sur la transmission des biens immobiliers ainsi que les honoraires du bureau d’enregistrement.

Les écueils à éviter lors d’une acquisition sur la péninsule ibérique

Un acte d’achat manqué est bien souvent le fait d’une préparation médiocre ou de la méconnaissance des formalités juridiques spécifiques à l’Espagne. Les services d’une société de conseil juridique s’avèrent précieux pour minimiser ce genre de risque et faciliter vos démarches. Les documents administratifs comme le NIE sont indispensables, tout comme la vérification de la légalité de la construction du bien immobilier. Le concours d’un avocat permet également de vérifier la teneur du compromis de vente, une sérieuse garantie pour les non-initiés, peu aux faits des pratiques juridiques immobilières, qui plus est dans un pays qui n’est pas le leur.

Par ailleurs, votre avocat vous alertera sur les frais supplémentaires occasionnés par un achat immobilier en Espagne. Les honoraires du notaire, ceux du bureau d’enregistrement, les impôts et les frais juridiques peuvent en effet représenter jusqu’à 14% du prix du bien. Enfin, soyez vigilant sur le lieu d’implantation de votre future résidence. Bien se renseigner sur la proximité des services, publics et commerciaux, sur le climat tout au long de l’année ou sur la vie de quartier vous évitera déceptions et mauvaises surprises !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *