Comment ouvrir un compte sur un robo-advisor ?

Par Jose Daphinel le 8 mai 2018
robo-advisor

Le concept des robo-advisors, qui ont débarqué tout récemment encore en Europe, continue aujourd’hui de bouleverser le monde des conseillers en investissement traditionnels. Un robo-advisor est tout simplement une plateforme web ayant recours à des outils complexes destinés à l’élaboration et à la gestion d’un portefeuille diversifié. Moins coûteux que de faire appel à un CGP (Conseiller en gestion de patrimoine), les robo-advisors s’adressent particulièrement aux petits investisseurs qui cherchent à faire fructifier leur épargne.

Comment fonctionne un robo-advisor ?

Un robo-advisor (comme l’explique le site robotadvisors.fr) utilise des algorithmes informatiques sophistiqués intégrant différentes données qui seront combinées aux informations personnelles des investisseurs, qui lui permettront d’établir le profil de risque de chaque épargnant. Il va ensuite analyser les évolutions du marché afin de pouvoir proposer des stratégies d’investissement adaptées à chaque profil. En fonction de la forme de gestion choisie par le client, son robo-advisor pourra appliquer directement les conseils d’arbitrage de l’allocation des actifs ou bien lui proposer un arbitrage. Dans le premier cas, on parle d’une gestion sous mandat, tandis que dans le second on fait référence à une gestion libre conseillée.

Quels sont les avantages d’un robo-advisor ?

Bien que tous les robo-advisors ne proposent pas tous le même mode de gestion et n’appliquent pas les mêmes coûts, ils visent cependant tous à optimiser le rendement de leurs épargnants tout en limitant le risque en se basant essentiellement sur le profil de ces derniers ainsi que sur l’évolution du marché. Pour se faire, ils misent sur des outils similaires à ceux qui sont utilisés par les professionnels de la finance. Grâce aux robo-advisors, même les particuliers ne disposant pas d’un revenu conséquent peuvent profiter de conseils en matière de gestion de patrimoine, et ce, à moindres coûts. Ils pourront suivre l’évolution de leurs placements ou agir directement sur ces derniers à partir d’interfaces ergonomiques et simplifiées.

Comment ouvrir un compte ?

L’ouverture d’un compte auprès d’un robo-advisor est relativement simple et ne prend qu’une quinzaine de minutes en général. L’épargnant devra commencer par remplir le questionnaire permettant d’établir son profil de risque. Il devra par la suite signer électroniquement tous les documents indispensables pour l’ouverture de son compte. Une fois ce dernier confirmé, son robo-advisor commencera par suggérer des actions, des obligations d’entreprise ou autres, dans lesquelles il pourra investir ses fonds. En France, les robo-advisors, comme WeSave, Yomoni, Fundshop, Advize ou Marie Quantier, sont toujours assistés par une équipe spécialisée dans la gestion de patrimoine, contrairement aux Etats-Unis, où ils sont 100 % automatisés.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *