Comment protéger ses pieds selon leur forme ?

Par Nico Durand le 22 mai 2019
protéger les problèmes de pieds

Les pieds sont uniques et propres à chacun ! Outre l’assise plantaire qui définit si votre pied est plat, creux ou physiologique, c’est sa forme qui parfois peut vous causer de sérieuses pathologies inconfortables voire dangereuses si vous ne choisissez pas les bonnes chaussures. Comment protéger ses pieds contre ses problèmes ? Explications.

 

Les différentes déformations du pied

On compte trois principales formes de pied : le pied égyptien, le pied grec, le pied romain. Comment les distinguer ?

Le pied « égyptien »

Il est caractérisé par le premier orteil qui est plus long que les autres orteils. Les quatre autres orteils sont en décroissance régulière. Ce pied est le plus répandu, il représente plus de 50% de la population.

Le pied « grec »

Il est caractérisé par le deuxième orteil plus long que les autres. Il arrive en deuxième position avec 40% de la population.

Le pied « romain » ou « carré »

Il est caractérisé par un alignement des orteils le 5eme pouvant être en retrait. C’est le moins courant. Il ne se retrouve que chez 10% de la population.

 

Quels sont les problèmes de chaussage liés à la formation des pieds ?

La vue de ces différentes formes de pied, vous explique facilement d’où provient la majeure partie des problèmes de chaussage. En effet, mettre son pied dans un escarpin n’est pas toujours aisé, mais mettre un pied égyptien dans ce type de chaussant est encore plus délicat. Le conflit avec le premier orteil long est direct !

Les chaussures mal adaptées sont un facteur favorisant le développement de nombreuses pathologies du pieds.

Les cors

Un avant pied trop serré entraîne un frottement répétitif sur une petite zone du pied. Vous avez toutes les chances de vous fabriquer un cor. Vous aurez dans un premier temps un durillon qui ressemble à un épaississement de la peau puis, si le frottement persiste, une petite pointe douloureuse arrivera. La localisation sera au choix sur le bord du 5ème orteil, sur le dessus de l’articulation du 2ème, 3ème ou 4ème orteil, ou même entre 2 orteils.

L’hallux valgus

Un mauvais chaussant pourra aussi favoriser la genèse d’un hallux valgus, le gros orteil s’oriente de façon permanente vers l’extérieur et pousse les orteils voisins.

Tendinite, ampoule, bursite

Avec un mauvais chaussant, et des frottements répétitifs, vous aurez aussi la possibilité de faciliter la venue d’inflammation, d’ampoule, de bursite ou tendinite. Pour en savoir plus sur la bursite ou l’hygroma, consultez cet article de Doctissimo.

 

Soyez vigilent avant de choisir vos chaussures

Un bon conseil, regardez bien vos pieds avant d’aller vous acheter une nouvelle paire de chaussures et imaginez ce que vos pieds et vos orteils subiront quand ils seront enfermés pour quelques heures dans leur écrin. Il est donc essentiel de bien essayer ses chaussures et de sélectionner une forme adaptée à votre pied.

Si le mal est déjà fait, consultez un spécialiste. Dans un premier temps, il peut établir un bilan podologique, puis autrement, vous proposez des semelles adaptées à la morphologie de votre pied. Chez Nantes Orthopédie, podologue à Rezé au sud de Nantes, vous pouvez également choisir parmi vous une gamme complète de chaussures orthopédiques pour pieds sensibles et déformés, dans lesquelles vos pieds retrouveront une deuxième jeunesse.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *