Comment se débarrasser des pigeons ?


Accueil > Entreprises, services, et conseils

Comment se débarrasser des pigeons ?

Camille Lafranger - le 14 mars 2017 - 0 commentaires

Les pigeons font partie du décor depuis très longtemps. Ce sont de très jolis oiseaux, très sociables et qui peuvent être dressés. Pendant longtemps, on les a utilisés comme messagers. Ils n’ont pas peur de l’Homme, ce qui pose problème en zone urbaine où ils ont tendance à se rassembler en trop grand nombre. L’acidité de leurs déjections pose à la fois des problèmes sanitaires et constitue une menace pour l’état des façades des immeubles. Voici comment s’en débarrasser sans pour autant se lancer dans une vaste campagne d’élimination.

En les empêchant de nidifier

Si vous ne voulez pas de rassemblement de pigeon, il faut les empêcher de s’installer. Désormais, les architectes urbains ont inclus cette contrainte dans leurs cahiers des charges pour éviter que les rebords de fenêtre ou les balcons ne deviennent des nichoirs potentiels. Le plus difficile reste la lutte anti-pigeon dans les constructions industrielles. L’accumulation d’oiseaux peut avoir des effets désastreux sur le matériel ou les marchandises stockées à cause de l’acidité des fientes. Une société spécialisée dans la dératisation à Bruxelles travaille avec de grands groupes français pour protéger leurs installations des pigeons à l’aide de filets tendus au niveau du toit.

En les stérilisant

Créer des pigeonniers stérilisants permet de réguler la population. Aucun risque de toucher d’autres espèces animales, car ces derniers sont très exclusifs sur leur habitat. En plaçant des contraceptifs dans l’alimentation, il sera donc possible de contrôler plus facilement le nombre de pigeons en fonction d’un quota que l’on aura défini au préalable.

Pourquoi ne pas vivre avec ?

Certains pays d’Europe comme la Suisse ou en Allemagne ont adopté cette attitude depuis de nombreuses années. Loin de s’inquiéter des retombées sanitaires, les architectes et les urbanistes locaux intègrent des pigeonniers dans le décor urbain ou sur le toit des immeubles pour contrôler les populations sans pour autant les éliminer. Petit à petit, on commence à le voir en France comme à Toulouse où de vieux pigeonniers sont restaurés dans les parcs du côté des quartiers de Bagatelle et de la Reynerie.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



Laisser un commentaire