Comment teinter son meuble ?

Par Arnaud Narivelo le 1 octobre 2018
comment teinter son meuble ?

Le temps a eu raison de votre beau mobilier et il commence à défraichir voire à perdre totalement de son éclat et couleur. Bien que l’aspect du meuble soit déplorable, rien n’est encore perdu car on peut encore le teinter. Ce qui n’est pas le cas des meubles très abîmés.

Il existe des teintures à l’huile, à l’eau, à l’alcool ou à base de produits naturels. Ces teintures sont surtout attribuées aux meubles en bois. Voici les étapes à suivre pour une teinture réussie.

La surface du meuble

La première étape consiste à mettre à nu la surface de votre ancien meuble que vous souhaitez rénover. C’est-à-dire qu’il faut que la surface soit dépourvue de n’importe quelle couche et de saleté. Pour cela prenez soin de dépoussiérer le meuble, laver et sécher au soleil.

Veillez à ce que le meuble soit totalement propre. S’il présente une couche de peinture ou de vernis déjà abimées, décapez avec soin. Utilisez un produit décapant en suivant les instructions durant l’utilisation de ce dernier.

Une fois que le meuble est décapé, passez maintenant au ponçage pour avoir une surface bien lisse. Lors du ponçage, suivez toujours la direction des fibres du meuble pour de bons résultats. Cela permet aussi de ne pas abimer le meuble.

Les éventuels défauts

Avec les années, il se peut que les meubles présentent des défauts notables comme des fissures ou encore des trous. Au niveau esthétique, ces défauts ne sont pas à négliger. Avant de teinter un meuble, il faut cacher les défauts ou les réparer s’il le faut.

Utilisez de la pâte à bois pour combler et réparer les défauts et les trous. Il faut choisir la pâte en fonction de la texture naturelle du bois. Pour le faire, prenez une spatule et faites une application avec soin. Faite en sorte à ce que la surface soit bien lisse durant l’application. Laisser ensuite la pâte sécher et passez au ponçage.

Teinture

Une fois que les défauts sont masqués, le meuble propre et une surface bien lisse, on peut maintenant passer à la teinture. Prenez soin à ce que le meuble soit totalement sec avant d’entamer n’importe quelle couche de teinture.

Pour l’application de la teinture, utilisez un pinceau ou un chiffon non pelucheux. Comme pour le ponçage, suivez toujours le sens de la fibre du bois pour que le meuble ne soit pas abimé. Généralement une seule couche de teinture suffit amplement. Vous pouvez toutefois appliquer plusieurs couches pour avoir une couleur plus prononcée.

Dans ce cas, veillez à ce que la première couche soit totalement sèche avant d’appliquer la seconde. L’idéal est de renouveler l’opération trois fois au maximum. Trop de couches peut altérer l’apparence extérieure et voir apparaitre des couches trop épaisses.

Protection de la teinture

Une fois la teinture appliquée, il faut la protéger. C’est pour cette raison que l’on applique une couche de fondur. Cette dernière sert à protéger non seulement le meuble mais la teinture en question pour qu’elle ne se décape facilement.

Appliquez le fondur en couche fine sur la surface teintée sèche. Et encore une fois, suivez toujours le sens des fibres du bois pour avoir de bons résultats. Une fois la première couche sèche, poncez et mettez une nouvelle couche.

Renouveler l’opération une dernière fois. Pour la touche finale et un peu de brillance, appliquez du vernis. Pour ce dernier, faites des couches fines et poncez après avec du papier de verre. Toujours, on ne cesse de le répéter, travaillez toujours dans le sens de la fibre de bois.

Attention, la dernière couche que vous allez appliquer ne doit pas être suivi d’un ponçage. Pour plus de détails sur le sujet, vous pouvez consulter également un blog maison qui vous donnera des conseils en décoration et tout ce que vous avez besoin sur la maison en général ou bien vous pouvez vous renseigner sur les 30 sites de déco que propose Cosmopolitan.fr.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *