Comprendre l’origine des bruits d’une canalisation de douche

Par Arnaud Narivelo le 26 juillet 2019
canalisation de douche

Si vous n’avez pas encore entendu parler de ce qu’est un coup de bélier, il va sans dire que vous avez été déjà confronté à un léger problème de canalisation. Un bruit au niveau du tuyau de votre douche vous parle-t-il ? Il faut avouer que cela peut être pénible, mais ce n’est pas bien grave. Toujours est-il que cette situation peut être évitée par le biais de quelques actions que vous allez découvrir dans cet article.

Qu’est-ce qu’un coup de bélier ?

Le bruit qui résonne au niveau de la canalisation de douche est causé par le phénomène du coup de bélier. Ce dernier se traduit par la réaction de la tuyauterie suite à un choc perçu par l’eau en mouvement. Après avoir fermé le robinet, l’écoulement du liquide est soudainement interrompu. Ce qui a pour effet de produire un son quelque peu désagréable à ce niveau. Et pour les non-connaisseurs, cela peut causer une certaine peur engendrée par un manque d’assurance. Par ailleurs, il existe plusieurs cas qui suscitent la curiosité chez plus d’un. Les sites de FAQ abordent plusieurs thématiques autour de ce domaine.

Les causes d’une surpression

Il n’est pas difficile de reconnaitre un coup de bélier. Le bruit est, en effet, un signe avant-coureur d’une défaillance au niveau du conduit d’eau.

Ce fait est causé principalement par une augmentation de la pression à la suite de la fermeture du robinet. C’est le cas le plus courant. Ce n’est pas pour autant qu’il s’agit de la seule origine. Généralement, un problème au niveau de l’installation est relevé à l’issue de ce symptôme. Outre la surpression en elle-même, il est possible que les diamètres des outils de canalisation ne suffisent pas à faire circuler l’eau convenablement.

À part cela, les experts évoquent la longueur du tuyau. Celui-ci, en étant trop long, produit cet effet qui n’est pas très appréciable.

Si telles sont les causes d’un coup de bélier, les conséquences sont non négligeables. En effet, il n’y a pas que le bruit. Cela va bien au-delà de ce simple désagrément. Le pire concerne la détérioration progressive des équipements utilisés dans ce sens. À cause du tremblement émis au moment de l’augmentation de la pression, les raccords peuvent rompre.

Mais ce n’est pas le pire cas puisque la canalisation elle-même ne tient plus le coup à force de subir le même choc à chaque fois.

Comment éviter un coup de bélier ?

Il existe quelques moyens permettant d’éviter ce problème. Le premier consiste à se servir d’un régulateur de pression. Son rôle est de gérer la fluctuation de l’eau afin de maintenir une certaine stabilité à tout moment.

Mais ce n’est pas toujours suffisant. Dans certaines situations, vous avez besoin de réduire manuellement la vitesse de circulation de l’eau afin d’éviter une surpression.

La qualité et le fonctionnement du robinet que vous utilisez importent également. L’idéal serait d’opter pour un accessoire qui est doté d’un mode de fermeture plus délicat. Le but est d’éviter une réaction brusque au niveau du tuyau.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *