Connaissez-vous la chaudronnerie ?

Par le 7 mars 2019

La chaudronnerie, ce mot vous dit-il quelque chose ? Peut-être ce terme vous rappelle vos tendres années à lire des bandes dessinées tournant autour d’une potion magique préparée dans un chaudron ? Car si chaudron et chaudronnerie ont, très visiblement, une racine commune, ce n’est pas un hasard. En effet, la chaudronnerie est une branche industrielle qui a pour but de produire des objets métalliques, objet d’utilisation courante. Le chaudronnier fabriquera, à partir de tubes et de feuilles métalliques, fabriquera et transformera des pièces. Si cette discipline est encore méconnue de bon nombre, la chaudronnerie est parfois considérée par certains comme un véritable art. 

Un peu d’histoire

La chaudronnerie un art ? Sans aucun doute ! Un art ancestral, même, un art remontant à la nuit des temps ou plutôt à l’âge du bronze, où l’être humain commença à modeler les métaux. Les premiers statuts de la corporation des chaudronniers datent du règne de Charles V, au XIV° siècle, où il ne fallait pas moins de 6 ans d’apprentissage pour pouvoir devenir maître. Ce qui démontre la masse de savoirs qu’il fallait pouvoir acquérir. Ces artisans étaient capables de produire des chaudrons, bien sur, mais aussi des casseroles, des lampes à huile, des seaux ou encore des marmites. Tous ces ustensiles du quotidien étaient confectionnés par martelage.

La chaudronnerie aujourd’hui

Si des machines de plus en plus perfectionnées ont su prendre la place du marteau, la chaudronnerie reste un savoir-faire qui demande une formation complète. Ses productions servent à équiper un très large éventail des secteurs de l’industrie, de l’alimentaire à aéronautique en passant par la chimie, la pharmacie ou l’énergie. La chaudronnerie peut également mener vers la tuyauterie, la soudure, la charpente ou la menuiserie métallique, et même à de la chaudronnerie d’art qui permet de réaliser des objets artistiques métalliques. Cette branche industrielle à la pointe fournit, également, les particuliers en citernes, cuves ou autres radiateurs.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *