La création d’un jardin japonais

Par le 30 avril 2018
La création d'un jardin japonais

Réputés pour leur calme et leur sérénité, les jardins japonais sont des lieux uniques où vous pourrez vous reconnecter avec la nature dans un cadre asiatique. Véritable explosion de couleurs lors des floraisons, nous nous penchons sur ces paysages miniatures.

Les origines du jardin japonais

Le jardin japonais (日本庭園nihon teien) est issu de la tradition antique japonaise. Il se trouve aussi bien dans les demeures privées que dans les parcs des villes comme dans les lieux historiques : temples bouddhistes, tombeaux shintoïstes, châteaux.

Au Japon, l’aménagement de jardins est un art important et respecté, partageant des codes esthétiques avec la calligraphie et le lavis. Le jardin japonais cherche à interpréter et idéaliser la nature en limitant les artifices. Certains des jardins les plus connus en Occident comme au Japon sont des jardins secs ou « jardins zen », composés de rochers, mousses et graviers. Wikipédia

La taille d’un jardin japonais

L’une des particularités des jardins japonais réside dans le fait qu’il s’adapte à toutes les tailles de jardin. Que vous ayez un grand jardin ou une toute petite parcelle, il vous sera possible de retrouver cette ambiance calme et reposante. De quoi découvrir et redécouvrir votre jardin au fil des périodes de floraison.

Les éléments de base d’un jardin japonais

L’eau

L’eau est un élément important pour tout jardin japonais. Représentant le besoin primaire de toute espèce, elle ne doit jamais être absente de ces jardins. Sous forme de cascade, d’étang, de cours d’eau ou même de fontaine. Celle-ci ne doit pas nécessairement prendre une place importante tant qu’elle se marie de manière naturelle avec le reste du jardin.

Les pierres

Bien qu’indispensables, si vous ne pouvez pas ajouter une petite touche aquatique dans votre jardin japonais, les pierres peuvent contribuer à l’ambiance recherchée. Comme par exemple grâce à la création d’un sentier ou pour délimiter l’espace réservé aux plantes. N’oubliez pas de poser ces pierres de façon asymétrique et naturelle. Dans le respect de la plus pure tradition, la végétation est peu dense et la dominance est minérale. Un jardin de graviers de couleur pâle associé à de grosses pierres est un mélange typique dans ce style de jardin. Vous pouvez, en outre, ajouter des lanternes en pierre et des petits bouddha pour sublimer votre jardin.

Les végétaux

Même si l’eau et la pierre sont deux éléments majeurs dans les jardins japonais, la place des végétaux est également importante. Symbolique de pureté et de longévité, la taille de vos plantations ne doit pas être trop importante. Le but est de créer des paysages miniatures. Privilégiez donc des plantes, arbres et arbustes avec un feuillage fin et des nuances de couleurs subtiles.

La plante aquatique a, elle aussi, son importance. Le lotus est la fleur aquatique par excellence mais, ne supportant pas toujours nos climats, vous pouvez les remplacer avec des nénuphars. L’iris d’eau, le papyrus, les roseaux et la menthe aquatique sont également des plantes qui se marieront bien avec vos éléments aquatiques.

Un mélange de couleurs dorées, pourpres et panachées est recommandé pour avoir un effet le plus agréable à regarder que possible.

Enfin, le bambou est un végétal primordial dans la conception de votre jardin japonais. Palissades et autres éléments de délimitations ou de décorations sont des exemples d’utilisation du bambou.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *