Créer une entreprise en Belgique : les avantages fiscaux

Par Yasmine Lacroix le 26 avril 2018

Les nouveaux sont toujours bien considérés, cette pratique est aussi valable au niveau entrepreneurial car une société fraîchement créée peut faire l’objet des avantages fiscaux. Toutefois, ce n’est qu’après le dressage du premier bilan comptable qu’une société pourra en bénéficier. Une conformité des certains critères est d’ailleurs requise.

Les critères d’exonération d’impôt sur le bénéfice

Temporairement, toute entreprise répondant à certaines conditions peut être sujette de dispense intégrale d’impôt sur le bénéfice, dont une société installée dans une zone franche urbaine, une société établie dans des zones d’aménagement du territoire, une entreprise créée dans la catégorie du statut de jeune entreprise innovante ou bien de société de capital-risque.

Il est fortement recommandé de faire appel au professionnel dédié pour constituer des dossiers conformes relatifs à l’obtention des avantages fiscaux. Les démarches ne sont pas faciles nécessitant des connaissances avérées dans le domaine pour augmenter la chance d’en bénéficier. En ce qui concerne les nouvelles sociétés en Bruxelles, recourir au cabinet comptable qui sait prendre en charge les avantages fiscaux Saint-Gilles, se révèle une bonne solution.

Noter que d’autres conditions sont requises pour l’exonération, elles varient d’un secteur géographique et d’un statut à l’autre.

Les autres conditions d’exonération d’impôt

Une société récente peut également faire l’objet d’une exonération de cotisation foncière des entreprises, d’impôt sur les sociétés et d’impôt forfaitaire annuel.

De plus, lorsque les parts ou actions sont conservés durant cinq ans après la date de souscription, il est possible de soustraire les intérêts du futur emprunt afin d’établir un apport au capital.

La souscription au capital que ce soit le capital initial ou l’augmentation de capital permet également de bénéficier de réduction d’impôt. La seule condition consiste à employer deux salariés au moins au moment de la fermeture du premier exercice fiscal.

Les auto-entrepreneurs ainsi que les travailleurs indépendants installés en entreprise individuelle peuvent aussi profiter des avantages fiscaux avec le régime microsocial simplifié. Ce régime permet d’avoir l’avantage, en premier lieu, de choisir la fréquence des cotisations sociales, par mois ou tous les trois mois, selon le chiffre d’affaires réalisé en appliquant le taux fixe de cotisations, et en second lieu, de tirer profit du prélèvement à la source concernant l’impôt sur le revenu.

Outre la prise en charge des avantages fiscaux, quelles sont les missions de l’expert-comptable pour une société en phase de création ?

Principalement, il assure la mission de conseil par rapport au choix de statut juridique le plus convenable à la situation de l’entreprise et dans son optimisation. Il accompagne à dresser le bilan prévisionnel ou le business plan. Il prend en charge de toutes les procédures relatives à la déclaration d’impôt foncier ou sur le revenu.

Par ailleurs, l’expert comptable garantit la tenue de la comptabilité de l’entreprise en fond et en forme répondant aux strictes légalités.

Un Commentaire

  1. Yasmine Lacroix

    24 août 2018 at 7 h 32 min

    Article très intéressant. Je rajouterai qu’en plus des avantages fiscaux, il est possible d’obtenir des primes et subsides pour développer son business en faisant accompagner par un consultant en aides aux entreprises. Plus d’infos sur http://www.novaprime.be/avantages/

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *