Les critères pour choisir son portillon de jardin

Par Dominique Schnneider le 11 février 2018
portillon de jardin

En fer forgé, en PVC, en bois ou en aluminium, le portillon vient compléter l’esthétique du jardin. Le choix du portail et de la clôture doit bien évidemment tenir compte de certains critères afin que l’ensemble soit harmonieux. Voici notamment quelques conseils qui devraient aider à trouver le portillon idéal en fonction du budget, mais aussi du rendu que l’on souhaite obtenir.

Pour quels types de matériaux choisir ?

La plupart des gens pensent à équiper leur propriété d’une clôture en aluminium, d’une porte de garage avec un moteur faac et d’une motorisation de portail faac pour l’entrée principale, mais peu d’entre eux s’intéressent au portillon de jardin, ce qui est un tort. Si l’on sait qu’un portillon en PVC ou un portillon en fer apporte un côté décoratif au jardin, on comprend mieux pourquoi il est nécessaire d’en poser un. Déjà, en ce qui concerne le choix du matériau, il est intéressant d’opter pour un modèle qui va s’harmoniser avec les installations déjà existantes. L’installation d’un portail en PVC ou en alu est parfaite pour compléter une clôture en aluminium tandis qu’un portail en fer est à retenir pour compléter une clôture en fer forgé. On prendra également soin de n’opter que pour un portillon réalisé dans le même matériau que le portail principal.

À la fois esthétique, pratique et sécurisant, le portillon en alu ou en bois se ferme généralement au moyen d’une clé, d’une serrure ou d’un système de motorisation. Si le bois rend une allure chaleureuse et définitivement, le PVC promet un rendu plus actuel et résolument plus moderne. Le portillon en alu promet également un rendu chic à condition qu’il s’accorde avec une clôture réalisée dans le même matériau. Enfin, le portillon en fer forgé rend un style indéniable, variant entre élégance et modernité.

Comment bien installer son portillon de jardin ?

portail jardinSi le portail n’est pas situé sur le même chemin qui mène à l’entrée principale alors, il sera considéré comme une porte de service, un portillon que l’on peut emprunter si l’on ne veut pas passer par le portail principal. Contrairement au portail automatisé qui s’ouvre au moyen d’une télécommande, le portillon ne se ferme généralement qu’au moyen d’une serrure ou d’une clé. Certaines personnes choisissent toutefois de motoriser le portillon, mais cela requiert des travaux plus conséquents. La pose de ce type de portillon est assez simple, mais pour un rendu plus élaboré, il vaut mieux confier l’installation à un professionnel dans le domaine. Il pourra notamment assurer une pose dans les règles de l’art et aider dans le choix du portillon qui sera le mieux coordonné à l’habitation et à l’extérieur.

Comme il existe actuellement divers portillons de différents styles sur le marché, on peut facilement trouver celui qui s’harmonisera au mieux avec la clôture : plein, ajouré, avec une forme droite ou en piquet. La pose des portillons diffère selon sa forme et sa dimension. Dans tous les cas, il faudra un montage sur piliers, lui-même monté sur une fondation stable. Le maçon va s’atteler à la tâche comme s’il allait construire un pan de mur d’une clôture et terminer l’ouvrage en renforçant la structure.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *