Le cuir : savoir reconnaître les meilleures qualités !

Par Nico Durand le 21 novembre 2018
qualités du cuir

Vous aimez les vêtements, les sacs et accessoires dans cette matière noble qu’est le cuir, mais connaissez-vous les différentes qualités et finitions ?

Cuir fin ou épais, grain régulier pour un aspect lisse ou irrégulier pour un aspect plus brut ; cuir tanné, bouilli, plongé, lavé, velouté… autant de termes souvent inconnus et qui méritent qu’on leur accorde de l’intérêt pour « éclairer notre lanterne », d’autant que les commerçants annoncent souvent : « c’est du cuir » … mais encore ?

La mention « cuir véritable » ne veut pas dire grand chose, si ce n’est que ce n’est pas du synthétique… Il y a donc lieu de demander des précisions (qualité et origine) si l’on ne veut pas se retrouver avec un article qui décevra dans le temps.

Afin de vous éclairer sur le sujet, nous nous sommes entretenu avec Pascale Janvier, maroquinière-brodeuse et fondatrice de l’atelier du perroquet.

Les cuirs : 7 qualités « haut de gamme »

On retrouve 7 grandes qualités au niveau des cuirs :

  • L’agneau : peau fine, lisse, légère et soyeuse. Sensible aux griffures et frottements. Entretien délicat.
  • Le mouton : épais et résistant.
  • La vachette : peau lisse et épaisse, au tannage végétal ou minéral, qui se patine et bonifie avec le temps.
  • Le buffle : naturellement grainé et plus noble que la vachette, solide et très souple. A entretenir régulièrement pour qu’il garde sa souplesse.
  • La chèvre : plus épais que l’agneau et plus fin que la vachette, souple et robuste. Ne se casse pas aux plis.
  • Le porc : poreux, épais et très résistant.
  • Le veau : lisse, souple et peu grainé. Délicat.

Le tannage : une opération indispensable

Parmi les actions qui préparent et transforment la peau pour la rendre imputrescible, deux procédés existent :

  • Le tannage végétal : le cuir est brassé dans un tanin fait d’un mélange d’eau et d’écorces d’arbres de sorte à éliminer les impuretés et stabiliser la peau qui est ensuite séchée.
  • Le tannage minéral : la peau est tannée dans un mélange de sulfate de chrome, ce qui la rend souple et élastique.

Le tannage végétal est actuellement souvent préféré pour son côté écologique. Toutefois, et même si nombre de commerçants surfent sur l’ambiguïté, il ne faut pas confondre cuir à tannage végétal et cuir végétal ! Le cuir à tannage végétal reste un cuir animal, dont l’opération de tannage est végétale. Le cuir végétal vrai, qui n’est d’ailleurs donc pas du « cuir », est un matériau qui essaye d’imiter l’aspect du cuir et qui est réalisé à base de fibres d’ananas, de coco, etc.

C’est une matière qui est assez chère, ce qui explique que peu de maroquiniers s’en soient emparés…

Les traitements : plusieurs techniques pour modifier l’aspect du cuir !

Vous vous êtes certainement déjà posé la question au sujet de l’aspect du cuir : comment le modifier ? Eh bien, sachez qu’il existe différentes techniques.

  • Cuir pleine fleur aniline : une solution résineuse qui nourrit la peau en profondeur et la protège par une pellicule.
  • Cuir pleine fleur pigmentée : vernissé de pigments qui opacifient la peau pour masquer les petits défauts. Peu salissant et résistant.
  • Cuir pleine fleur corrigée et pigmentée : les irrégularités de la peau sont supprimées au tannage par un léger ponçage et elle est ensuite vernissée de pigments. Cette finition rend le cuir plus abordable en matière de coût et permet l’usage intensif. Entretien facile.
  • Cuir foulonné : la peau est assouplie par un brassage en tous sens, ce qui lui apporte un aspect finement texturé.
  • Cuir gras : peau immergée dans une solution huileuse pour lui donner souplesse et résistance.
  • Cuir nappa : cuir pleine fleur pigmenté fin, sans grain et très souple.
  • Cuir plongé : teinté dans la masse par immersion. A imperméabiliser.
  • Cuir lavé : traité dans un mélange d’eau et d’enzymes pour le lustrer et lui donner un aspect « râpé » pour un effet vintage.
  • Cuir vieilli : la peau est brassée en tous sens pour craqueler le cuir.
  • Croûte de cuir : partie interne de la peau.
  • Croûte de cuir pigmentée : partie interne de la peau enduite d’un polyuréthane épais pour un fini plus lustré et plus rigide.
  • Nubuck : peau ayant subi un léger ponçage pour un toucher velouté.
  • Cuir velours ou croûte velours : couche interne de la peau au velouté naturel. Toucher agréable, entretien délicat. Coût inférieur au nubuck.

Le faux cuir : ce qu’il faut savoir

Le « cuir » synthétique (plastique ou vinyle) est réalisé à partir de… pétrole ! Ce qui ne le rend donc pas plus vertueux que le cuir animal d’un point de vue écologique !

Il est utilisé pour imiter le cuir sous appellations : cuir vegan, écocuir, skaï, etc. N’étant pas poreux, il empêche l’air de passer provoquant sueur et inconfort quand il s’agit de vêtements.

Pour la maroquinerie, le skaï, n’est pas un matériau vivant : il ne se patine pas, ne s’assouplit pas, et n’aura JAMAIS la noblesse du cuir.

Comme déjà abordé ci-dessus, on commence à trouver du cuir végétal, dont il faut déplorer l’appellation « cuir », et qui est un matériau fabriqué à partir de fibres végétales : coco ou ananas…

Se souvenir des ravages liés à l’huile de palme oblige à rester prudent vis-à-vis de ce nouveau matériau, non ?

Comment reconnaître le faux cuir du vrai ?

Voici quelques distinctions pour reconnaître le faux cuir du vrai.

  1. Le cuir véritable est généralement lisse, doux et souple alors que le cuir synthétique est nettement plus rigide.
  2. Le cuir véritable est chaud et souple au toucher, l’artificiel est quant à lui, plus rigide et froid.
  3. Le cuir véritable a une odeur caractéristique que le synthétique n’a pas. Attention cependant car certains composants chimiques peuvent vous en donner l’illusion.
  4. Le cuir véritable va se rider sous la pression du doigt alors que le synthétique gardera sa rigidité.
  5. Le cuir véritable ne se vend pas « bon marché ».

Le cuir fait partie de notre quotidien, sa matière noble ne nous lasse jamais, son toucher doux et chaud nous apporte sa sensualité et sa douceur… De beaux sacs, des accessoires, une belle ceinture, des coloris chics adaptés aux tenues et nous voilà prêt(e)s à conquérir le monde !

Nous espérons que cet article vous aidera à y voir plus clair lors de vos prochains achats et n’oubliez pas que le vrai cuir est une matière vivante qui vous accompagnera longtemps pour peu que vous en preniez bien soin.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *