Droit du travail : le Rôle de l’avocat

Par le 25 avril 2019

Le droit du travail, ensemble des normes juridiques qui régisse les relations entre un employeur et un employé, est en constante évolution. Que vous soyez chef entreprise ou salarié, le recours à un avocat spécialisé dans cette branche est parfois nécessaire. Mais à partir de quand la présence de cet avocat est elle-indispensable ?

Dès lors qu’un manquement de l’une des parties est identifié, l’avocat en droit du travail est susceptible d’intervenir si une solution amiable n’est pas trouvée.

De l’assistance juridique

 

Mais, en entreprise, ce professionnel exerce tout d’abord une mission d’assistance juridique. L’employeur lui confère alors un rôle de conseiller en matière d’organisation du travail pour vérifier les clauses relatives aux temps de travail, au travail de nuit, aux heures supplémentaires. De nouvelles façons de travailler émergent comme le télétravail et l’avocat saura vous guider dans ces pratiques innovantes. L’organisation de l’entreprise demande aussi des connaissances en matière d’accords collectifs, de représentations du personnel, de restructurations … La règlementation afférente aux travailleurs handicapés est aussi complexe. Leur embauche, les contributions AGEFIPH, les aménagements des postes de travail, tout ceci doit être appliqué rigoureusement. …

Rédaction des contrats de travail

 

En matière d’organisation de l’entreprise, l’avocat aide aussi à la rédaction ou à la vérification des contrats de travail et de tous documents juridiques. Le chef d’entreprise n’a ni les compétences dans ce domaine, ni le temps nécessaire. L’avocat, de part ses connaissances aiguisées dans toutes ces matières peut éviter à la société, de commettre des erreurs qui lui feraient perdre du temps et beaucoup d’argent.

Régler les conflits

 

L’avocat spécialiste du droit du travail peut également intervenir dès lors qu’un conflit nait entre employeurs et employés. Les mésententes peuvent être innombrables : accidents du travail, élections professionnelles, contrats de travail erronés ou mal exécutés, licenciement abusif, harcèlement, discrimination, rupture de contrats … Dans la plupart des cas, l’avocat va tenter une médiation pour rétablir en premier lieu le dialogue entre victime et accusé. Il essayera d’établir un consensus. Si celui-ci aboutit, un accord sera rédigé et exécuté. Sinon, une conciliation devant le Conseil des Prud’hommes doit être envisagée.

Dans ce cas, l’avocat vous assistera et vous prodiguera des conseils. Voici un très bon avocat en droit du travail : https://laurita-avocat.fr.  Si aucune forme de médiation n’est possible, le différend est porté devant le Conseil des Prud’hommes en jugement. Cette instance ne requiert pas la présence obligatoire d’un avocat. Vous pouvez vous présenter seul ou accompagné d’un délégué syndical ou de toute autre personne. Mais le soutien d’un professionnel du droit du travail à vos côtés n’est pas négligeable. Maîtrisant parfaitement les textes de lois, il vous apportera toutes ses compétences, son savoir-faire et son expérience. Après avoir saisi la justice et vous avoir assisté, il veillera à l’exécution du jugement rendu.

Se faire épauler par un avocat

 

Entrepreneur ou salarié, devant la complexité du droit du travail et ses évolutions constantes, n’hésitez pas à vous entourer d’avocats spécialisés dans ce domaine. Ils sont à même de vous épauler au quotidien, de gérer les conflits et de défendre vos intérêts. Précieux alliés, ils sont experts dans toutes les thématiques rattachées au respect des relations dans l’entreprise.

 

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *