En quoi consiste l’impression 3D de pièces fonctionnelles ?

Par Alban Maregot le 17 mai 2021
de design et de créativité

L’impression 3D est un procédé de fabrication nouvelle génération. Cette méthode est efficace lorsqu’il s’agit de créer des prototypes dans un délai plus court. Obtenir des pièces bien précises est également possible grâce à l’impression 3D des pièces fonctionnelles. Mais comment ça marche ? Quels sont les principaux avantages ?

Impression 3D : une grande liberté de design et de créativité

L’impression 3D est une méthode de fabrication de prototypes et de pièces en trois dimensions. Si d’ordinaire, une imprimante est utilisée pour imprimer des documents ou des papiers, la version 3D quant à lui permet de concevoir des pièces 3D, plus précisément, des objets que vous pouvez toucher des mains.

En principe, ce processus de fabrication entre dans la phase de production d’un produit dans le milieu industriel et dans l’univers du B2B. Cette méthode de fabrication permet donc de réaliser une impression 3d de pièces fonctionnelles.

Bien entendu, les pièces fonctionnelles obtenues ne sont pas encore des produits finaux. Mais ces pièces permettent de tester, de valider des idées et même de transformer un concept en prototype. Les pièces 3D fonctionnelles obtenues sont donc le fruit d’un long travail de réflexion. En tout cas, avec cette technique, vous obtiendrez un résultat bluffant et vous allez avancer dans votre projet de conception.

impression 3D

De la phase de conception à la phase de production

Lorsqu’on évoque les pièces fonctionnelles, on fait référence à un procédé de l’impression 3D qui est le prototype fonctionnel. En principe, cette méthode consiste à concevoir des pièces qui se rapprochent davantage du produit final. L’ingénieur ou le fabricant réalise plusieurs versions de cette pièce et validera celle qui est conforme au cahier de charge. Dans un délai court, il doit être en mesure de fabriquer un prototype identique au produit final. Ce processus rentre dans la phase de conception du projet et sera également mis en amont de la phase de production.

Les fabricants ont donc besoin des pièces fonctionnelles pour voir si leurs hypothèses sont bien fondées ou si leurs idées n’ont rien de farfelu et qu’elles méritent l’appréciation du client. L’impression 3D des pièces fonctionnelles a donc comme objectif de réaliser un modèle 3D du produit final et de pouvoir accélérer le processus de production sans forcément passer par la chaîne industrielle ni par l’utilisation des outillages couteux.

Les designers, les ingénieurs et autres concepteurs seront alors en mesure d’imaginer, de modifier, d’ajuster et même de tester tous les aspects du prototype : mécaniques, ergonomie, fonctionnalités, design, dimension, volume…

La réponse aux problématiques du prototypage fonctionnel

Pour donner vie à son concept, c’est-à-dire passer de la phase de conception à la phase de transformation en prototype, l’impression 3D des pièces fonctionnelles parait efficace, rapide et moins couteuse. Le prototype fonctionnel connaît un fort gain d’intérêt car il permet d’optimiser la topologie des modèles fonctionnels, de multiplier les tests et même de tester les prototypes en condition réelle.

Mais encore, de modéliser les pièces en 3D, de les ajuster et de donner une haute précision sur les caractéristiques de celles-ci. Avec cette méthode de fabrication, les utilisateurs gagneront du temps dans la réalisation de leur projet.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *