Entretien des potagers : du carbonate de chaux

Par Sabrina Joly le 10 décembre 2018

Avoir un jardin potager est un avantage quand on veut avoir des légumes frais et biologiques, mais pour l’entretenir, il faut maitriser certaines techniques. Ci-après un conseil sur l’utilisation du carbonate de chaux dont les cultivateurs, tout comme les particuliers peuvent avoir besoin.

Présentation du carbonate de chaux

Le carbonate de chaux agricole est un produit obtenu par la combustion du calcaire à une température pouvant atteindre 825°C. Il permet de réduire l’acidité du sol et c’est pour cette raison qu’on l’utilise souvent dans l’agriculture. Concrètement, il aide le sol à se régénérer et à retrouver sa perméabilité en favorisant le développement et l’action des microbes utiles. Cela facilite l’assimilation des substances fertilisantes par les végétaux. À titre d’information, pour être productif, le sol doit avoir un pH situé entre 5.5 et 6.5.

Techniquement, la chaux stabilise la structure du sol en réduisant la croûte de battance. Le calcium qu’il contient contrôle la chéluviation (déplacement en profondeur de l’ion aluminium et ferreux pour se transformer en chélates par l’action des acides organiques complexants) notamment celle du fer, nécessaire pour la mise en relation des éléments organiques et minéraux. Il sert également à réduire les réactions chimiques entre le manganèse, l’aluminium et le fer. Quand le pH est faible et que les microbes ne peuvent plus assurer correctement leurs actions sur la fertilisation du sol, c’est la chaux qui permet de réduire la formation des acides organiques. Le chaulage facilite également le passage des nutriments dans la sève des plantes surtout les oligoéléments. En effet, son utilisation apporte de nombreux avantages pour les agriculteurs qui veulent améliorer leurs potagers.

Utilisations du produit

La saison la plus propice au chaulage est l’intersaison entre l’hiver et le printemps ou entre l’été et l’automne. Il faut le faire régulièrement tous les 2 ans ou 3 ans et prévoir 300 g de carbonate de chaux pour 1m². Pour connaitre les besoins du sol, il faut mesurer le pH et évaluer le rapport entre le calcium échangeable et le CEC ou la capacité d’échange cationique ainsi que le TS ou le taux de saturation. Il est également nécessaire de connaitre la quantité de carbonates qu’il contient.

À titre d’information, il faut éviter d’utiliser le carbonate de chaux dans un potager sur lequel on vient de mettre du fumier puisque cela élimine l’azote ammoniacal. Le mieux est d’attendre au moins un an pour que le sol s’enrichisse et se stabilise. À ce moment, il est bien structuré et bien aéré. Avant cette période, il n’est pas favorable pour la culture. Cependant, il faut souligner qu’il y a des règles à respecter pour l’utilisation de ce produit dans les potagers puisqu’il peut être nocif dans certaines situations. En ce qui concerne les pommes de terre, par exemple, il peut entrainer la galle en cas de non-respect de la durée d’enrichissement de 12 mois. Si le cultivateur décide de mettre du carbonate de chaux dans sa plantation avant la culture de betterave, il doit d’abord se servir d’engrais foliaires contenant du bore (engrais liquide qui améliore le fonctionnement de l’appareil végétatif des plantes).

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *