Installation d’une micro-station d’épuration: les différentes étapes

Par Adrien Faure le 29 mai 2018
Installation d'une micro-station d'épuration: les différentes étapes

Installer une micro-station d’épuration nécessite la réalisation de travaux. Et qui dit travaux, dit généralement aventure! Pour éviter les risques liés à celle-ci, il convient de prendre toute une série de paramètres en compte. Plus vous serez informé quant à ce qui vous attend, plus vous aurez de chance d’éviter les couacs. Ensemble, récapitulons donc les différentes étapes nécessaires à l’installation d’une micro-station d’épuration. 

Les mesures pré-travaux

Avant d’entamer quelques travaux que ce soient, il convient au préalable de vous renseigner quant à la législation en vigueur, celle-ci pouvant varier d’une commune à une autre. Cette prise d’informations vous permettra peut-être d’écarter quelques erreurs pouvant par la suite s’avérer très onéreuses…

Mieux vaut également ne pas sauter sur la première entreprise spécialisée venue. Ces dernières années, nous avons assisté à la naissance de nombreuses sociétés actives dans le domaine de l’assainissement. Si la majorité d’entre-elles est sérieuse, reste à écarter celles qui se sont engouffrées dans la brèche dès lors qu’elles ont compris le potentiel de cette filière lucrative, pour laquelle elles ne maîtrisent pas toujours les compétences requises. Ici aussi, il convient donc d’analyser, de comparer et de vous renseigner.

Micro-station d’épuration: les différentes étapes

Des étapes suivantes dépend la pérennité de votre micro-station d’épuration:

Étape 1: le terrassement

Avant d’accueillir votre station d’épuration, votre terrain devra subir quelques transformations. Il est préférable de confier le travail de terrassement à une entreprise compétente, d’autant plus si ce dernier est en pente ou s’il se situe à proximité de nappes phréatiques.

Étape 2: l’installation

Une fois votre terrain prêt à recevoir votre micro-station d’épuration vient le moment de placer cette dernière. Une étape délicate, qui nécessite généralement l’emploi de machines adaptées.

Étape 3: le réseau de canalisations

Reste ensuite à raccorder cette dernière à l’habitation par l’intermédiaire d’un réseau de canalisations. Les tuyaux de plomb et de laiton, autrefois utilisés, ont aujourd’hui fait place aux canalisations en PVC. Celles-ci devront être enterrées suffisamment profondément pour éviter de geler en hiver.

Il convient également de reproduire le circuit installé sur un plan de sorte à éviter de les endommager lors de travaux futurs mais aussi de façon à facilement repérer leurs emplacements en cas de travaux de maintenance.

Étape 4: le remblaiement

Une fois l’installation prête à l’emploi, reste à remblayer les terres excavées. Si cette étape peut paraître simple, elle est en réalité très délicate puisqu’il convient à tout prix d’éviter le problème dit « de tassement ».

Étape 5: l’entretien

Pour être performante, une micro-station d’épuration doit être régulièrement entretenue. Sachez à ce titre que certaines entreprises d’installation proposent également un contrat d’entretien.

Vous voilà désormais plus au fait des différentes étapes d’installation d’une micro-station d’épuration!

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *