Faut-il succomber à cette nouvelle passion pour les couches lavables ?

Par Camille Lafranger le 11 mai 2017

Les parents sont souvent confrontés à une situation très complexe, car les couches demandent un budget conséquent. C’est pour cette raison qu’ils se penchent sur ces fameuses versions lavables, mais est-ce vraiment une idée ingénieuse ?

Des réductions très appréciables pour les plus grandes marques du quotidien

Lorsqu’un enfant vient au monde, de multiples frais sont à prévoir notamment au niveau de l’hygiène corporelle. Les couples sont donc nombreux à tenter d’identifier les points forts de chacune des méthodes pour essayer d’économiser de l’argent. L’achat des couches Pampers est moins onéreux grâce à des bons plans. En effet, des plateformes spécialisées dans ce domaine vous permettent de réduire la facture, cela est d’ailleurs valable pour un nombre important de marques. Il sera ainsi possible de réaliser des économies pour les produits du quotidien qu’ils soient proposés par Narta, Dove, Febreze…

Les couches lavables sont laborieuses et demandent une bonne dose d’organisation

Toutefois, les parents peuvent avoir cette volonté d’injecter un peu d’écologie dans leur quotidien notamment pour optimiser le bien-être de leurs enfants. Ils sont donc plusieurs à être attirés par les couches lavables, car les mamans n’arrêtent pas de les projeter sur le devant de la scène à travers des témoignages. Certes, elles sont écologiques, mais le côté pratique laisse à désirer. Certains couples auront l’impression de retourner au Moyen-Age puisque vous devrez laver les couches avec cette méthode d’antan.

Des précautions importantes sont à prendre pour le lavage de ces couches

Les couches lavables ne représentent pas la meilleure des solutions surtout si vous n’êtes pas organisé. En effet, il sera nécessaire d’avoir plusieurs exemplaires en comptabilisant les besoins quotidiens de votre enfant. Cette problématique sera encore plus importante si vous avez des jumeaux ou des triplés. En parallèle, il sera primordial de prévoir le lavage ainsi que le temps de séchage. Cela retarde la période d’utilisation, ce qui demande donc un stock considérable. Quelques précautions sont aussi à prendre au niveau du cycle pour la machine à laver. Il sera judicieux de ne pas dépasser les 40 degrés et les 800 tours afin de ne pas l’endommager.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *