Franchise : coût au plus bas en cas de vol ou perte de votre carte bancaire

Par Sabrina Joly le 16 juillet 2018

La perte ou le vol d’une carte bancaire sont des faits courants que plus d’un million de clients connaissent durant l’année. Si ce genre de situation est déjà désagréable, le fait de payer un reste à charge en plus est définitivement désavantageux pour les clients. Aux dernières nouvelles, la franchise a connu un rabais considérable au début de l’année. Est-ce avantageux ou non ? Qui sont les principaux profils à être concernés par un tel rabais ? Zoom sur ce changement concernant les frais liés à l’utilisation frauduleuse de la carte bancaire.

La nouvelle réglementation face à la baisse de la franchise

La directive concernant les DSP2 et les services de paiements changent les règles liées à la franchise dans le cas d’une utilisation frauduleuse de la carte bancaire. Pour cela, on remarque une baisse de plus d’un tiers du plafond utilisé ultérieurement. C’est ainsi que comme l’indique les banques, la franchise est désormais de 50 euros seulement si elle était auparavant estimée à 150 euros. Ce changement donne lieu à certains avantages pour les clients mais aussi des contraintes de paiement qu’il ne faut pas négliger.

Qui est concerné par le remboursement de la franchise ?

La perte et le vol sont les principales conditions qui soumettent le client à un remboursement suite à une franchise. Bien évidemment, il faut également que la somme débitée lors de la fraude dépasse le plafond instauré par la réglementation. Ainsi, si le client se voit dérober plus de 50 euros après imposition, il lui est possible de recevoir un remboursement de la somme perdue. Bien entendu, la réglementation est étudiée au cas par cas par la banque car certaines situations peuvent donner lieu à des exonérations alors que d’autres non. Parmi les cas où ce dernier se voit retiré de toute obligation sur la franchise, il y a notamment la possession d’une assurance sur sa carte bancaire concernant les vols et les pertes. Cette clause couvre alors tous les frais liés à un tel incident et permet même de rembourser le client de la somme qu’il peut avoir perdue lors de l’utilisation frauduleuse de la carte.

Les cas d’exonération à la franchise

Il faut reconnaître que le détenteur ne peut pas toujours être le seul responsable quand a lieu une utilisation frauduleuse de sa carte bancaire. C’est ce qui fait que certaines franchises sont caduques et peuvent être refusées par le client. C’est notamment le cas lorsque l’utilisation frauduleuse de cette dernière vient plutôt de la banque et non de son détenteur. Dans ce cas, l’établissement bancaire est chargé de rembourser l’intégralité de tous les montants dérobés. Ce genre de détail ainsi que les clauses y afférant doivent être pris en compte afin de déterminer quelle est la meilleure banque avant même de souscrire à un compte courant. Mais il y a d’autres exceptions au règlement de la franchise. Certaines situations peuvent être bénéfiques pour le détenteur de la carte bancaire notamment lorsqu’il est question de paiement frauduleux alors que la carte est toujours en sa possession.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *