Générer du cash-flow avec une société offshore à Hong Kong

Par le 14 mai 2019

Ouvrir une société offshore à Hong Kong est une des solutions permettant à une entreprise européenne de générer du cash-flow. Comment la création d’une firme en Asie aide à devenir indépendante financièrement à termes ?

En limitant les charges d’exploitation

La création d’une société offshore à Hong Kong permet à l’entreprise de réduire plusieurs coûts : la main d’œuvre, les impôts, les charges locatives, les frais bancaires. Ainsi, la déclaration de la comptabilité d’une entreprise dans cette juridiction n’a lieu que 18 mois après la création. Ce qui évite à l’entrepreneur de rémunérer un expert pour assurer la gestion comptable de sa société. Une secrétaire suffit pour assurer la gestion à distance des affaires. La diminution des charges d’exploitation va entraîner systématiquement la baisse du coût de revient (CR) d’un produit ou d’une prestation. Ce qui permet à la société de faire plus de marges. En effet, l’entreprise peut garder ses tarifs en permutant le gain généré de l’ancien prix de revient au bénéfice prévu pour chaque produit ou service. En procédant ainsi, le profit généré sur chaque vente augmente. L’entreprise améliore son chiffre d’affaires. Et sa trésorerie est moins fragile.

En améliorant la capacité d’auto-financement

Hong Kong est une place où l’on peut améliorer facilement sa capacité d’autofinancement. En effet, une fois la société offshore créée, il est aussi possible de prospecter une nouvelle clientèle asiatique. Cette juridiction offshore figure d’ailleurs parmi les pays d’Asie où le climat des affaires est très positif pour les investisseurs étrangers. On peut donc y développer ses ventes en ciblant des clients situés dans la zone. Pour éviter de déménager à Hong Kong pour générer ce cash-flow from equity (cash-flow revenant aux investisseurs), choisir une activité ou une prestation pouvant être réalisée à distance est de rigueur. Il faudra en outre ouvrir un compte bancaire offshore, qui permettra de recevoir tous les paiements. Grâce à la croissance des ventes, il sera plus facile pour une entreprise fondée dans cette zone extraterritoriale de demander un emprunt pour un investissement. Le commerce du vin par exemple, constitue un des secteurs porteurs dans ce pays.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *