Gestion de l’eau : un pari pour maintenant et l’avenir

Par Camille Lafranger le 14 novembre 2018

Lorsque l'on pense à la gestion de l'eau, on visualise facilement les schémas de notre enfance qui expliquent le cycle de l'eau. La consommation d'eau est une véritable question environnementale, et qui touche chacun. Les ménages sont relativement sensibilisés à la gestion intelligente de l'eau potable : ne pas laisser le robinet ouvert en continu, etc. Mais qu'en est-il à l'échelle d'une collectivité ? 

Aménagement urbain et conséquences environnementales 

Le goudron a envahi nos villes depuis plusieurs générations. Ce revêtement est idéal pour permettre la construction de routes faciles à emprunter pour les véhicules motorisés. Les transports en commun, les transports individuels dépendent du bon état de la route. L'entretien de la voirie fait d'ailleurs partie des budgets les plus conséquents en France. Cependant, il s'agit d'un revêtement de sol qui favorise les fortes chaleurs en ville, et qui ne permet pas un écoulement naturel des eaux. Le tout-à-l'égout vaut alors également pour les eaux de pluie. Or, lors de fortes précipitations, il suffit de peu de temps pour que les égouts soient saturés, créant ainsi des phénomènes d'inondations

Une mesure pour la population, et pour la planète

La mise en place d'aménagements intelligents en ce qui concerne la gestion des sols pourrait résoudre des problèmes à très courts termes. Lors des fortes chaleurs en été, les zones vertes permettent de retenir la fraicheur, tels des systèmes de climatisation naturels. L'écoulement des eaux se fait naturellement, la terre absorbe l'eau et permet de nourrir un écosystème qui échappe souvent à l'œil humain. La ville de Paris a d'ailleurs récemment annoncé un réaménagement des cours des écoles. En effet, ces surfaces planes exploitées en espaces verts permettraient la multiplication de zones vertes dans la métropole. Régulation des températures, et absorptions des précipitations seront des conséquences positives. Le bien-être des enfants en leur apportant ces espaces verts, ainsi que la participation à la biodiversité (pollinisation, abris naturels pour la faune) figure dans la très longue liste des bénéfices d'une telle décision.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *