Guide pour acheter un poêle à granulés

Par Pascal Jalopin le 27 novembre 2015

Actuellement, les magasins de vente de poêle à granulés deviennent de plus en plus nombreux. Pour les personnes l’embarras de choix est donc omniprésent. L’essentiel est de s’adresser à un conseiller-technicien qui va suivre tout le processus d’achat, d’installation et d’entretien au lieu de privilégier un simple commercial.


Choisir et acheter de manière intelligente

Quoi qu’il en soit, il faut comparer entre les magasins et les marques, et non moins entre les techniciens qui sont aptes à assurer les travaux de maintenance dans le futur. Le poêle à granulés ne doit pas s’acheter au pifomètre. Il faudrait surtout se référencer aux pièces à chauffer et doser ainsi la puissance nécessaire. En général, on a besoin de 100W pour un mètre carré bâti, mais pour une maison plus étanche ce besoin descend jusqu’à 60 à 70W/m².

Prix et modèle

La fourchette des prix se situe entre 2 400 € et 7 000 €, mais le rapport qualité/prix n’est pas évident. Il faudrait mener des études plus approfondies, à l’aide d’un technicien dans le domaine.

Selon votre convenance, un poêle à granulés peut être plus silencieux qu’un autre. Les personnes qui supportent le bruit peuvent choisir le poêle muni d’un ventilateur pour diffuser rapidement la chaleur, sinon il faut saisir le poêle à convection naturelle.

Actuellement, il existe de plus en plus sur le marché des modèles mixtes qui donnent aux propriétaires la possibilité de couper volontairement le ventilateur pour avoir moins de bruit.

Le choix de poêle étanche ou non étanche dépend du mode d’installation, c’est-à-dire la sortie de fumée en ventouse ou en toiture. En tout cas, l’installation en configuration étanche est obligatoire. Sachant que l’acquisition d’un poêle à granulés est un investissement à long terme, il est donc conseillé d’engager un technicien expérimenté qui peut proposer un poêle qui correspond aux pièces à chauffer. Il pourra réaliser l’installation avec, pour les maisons BBC, le besoin de créer un appel d’air soit directement de l’extérieur soit en passant par le vide sanitaire. C’est un petit ajustement qui peut être délicat. Là encore, avec un technicien, pas de problème. Il saura réaliser sans encombre et sans gêne visuelle cet aménagement.