Journée internationale de la traduction: 30 septembre 2017

Par Adrien Faure le 28 septembre 2017
Journée internationale de la traduction: 30 septembre 2017

Chaque métier ou presque est mis en lumière par l’organisation d’une journée internationale. Le métier de traducteur ne déroge pas à cette règle. Le 30 septembre correspond à la Journée internationale de la traduction. Dans 2 jours, les yeux seront donc braqués sur les traducteurs professionnels du monde entier. À l’heure où se multiplient les traducteurs instantanés, profitons-en pour faire le point sur un métier méconnu et potentiellement menacé. 

Histoire d’une journée internationale

La Journée internationale de la traduction, vous l’aurez compris, se tiendra ce samedi 30 septembre 2017. Un jour choisi en toute connaissance de cause puisque le 30 septembre correspond à la Saint-Jérôme. Or, ce n’est autre que Jérôme de Stridon qui, à la fin du 4ème siècle, s’est employé à traduire Ancien et Nouveau Testament depuis le grec et l’hébreux vers le latin. Nommée Vulgate, cette traduction correspond au tout premier livre imprimé par Gutenberg, en 1454.

Une édition 2017 particulière

Si cette journée internationale a lieu tous les ans depuis 1953, l’édition 2017 aura toutefois une saveur toutefois particulière puisque l’Assemblée générale de l’ONU a, cette année, adopté une résolution visant à reconnaître « le rôle de la traduction professionnelle dans l’union des nations et dans la promotion de la paix, de la compréhension mutuelle et du développement ».

Les missions de la traduction

La Fédération Internationale des Traducteurs (FIT) profite de cette occasion pour rappeler la mission délicate imputée aux professionnels de la traduction:

« La diversité culturelle est étroitement liée à la diversité linguistique. Perdre sa langue veut dire perdre une partie de son identité culturelle. La traduction est importante, à la fois pour préserver une culture et pour apprendre d’une culture. »

Et d’ajouter:

« Chaque culture dans le monde devrait pouvoir rester maître de son propre destin. En faisant la promotion de la diversité des cultures et des langues, nous pouvons espérer créer un monde brillant et rempli de couleurs (…). »

Une profession menacée?

La technologie en matière de traduction et d’interprétation ne cesse de progresser. De nouveaux logiciels et autres gadgets se développent chaque jour en ce sens. Reste que si la technologie progresse, elle est toutefois encore très éloignée d’égaler la technicité, les connaissances et la rigueur des professionnels concernés.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *