La taille douce en matière d’élagage d’arbre

Par Jose Daphinel le 4 mars 2019

La taille douce est une méthode qui consiste à supprimer les branches mortes d’un arbre, d’une part, et à empêcher l’entrecroisement des branches, d’autre part. Cette technique étant très spécifique, et peut mettre en danger la santé du végétal, elle doit être effectuée avec précautions. Il est plus avisé de confier les opérations de la taille douce à un élagueur professionnel.

Quand procéder à une taille douce d’un arbre ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent vous pousser à opérer une taille douce. L’une des raisons de procéder à celle-ci est de favoriser un développement équilibré du végétal. La taille douce peut aussi vous aider à mieux maîtriser la croissance du végétal, en le donnant la forme voulue et en limitant sa croissance. En effet, des contraintes quant à la grandeur de l’arbre sont à observer surtout dans les régions urbaines. La taille douce rentre aussi parmi les méthodes d’entretien de la santé d’un arbre. Elle comprend l’éclaircie du houppier et la suppression des branches mortes.

Il est encouragé de procéder à une taille douce d’un végétal dès son plus jeune âge. Ceci vous permet de mieux encadrer son développement.

Commencer à procéder à la taille douce dès la jeunesse de l’arbre

Il faut commencer à pratiquer la taille douce dès le plus jeune âge de l’arbre si vous voulez avoir une main mise sur son développement. Pour la phase de croissance d’un arbre, ce dernier ne pousse que vers le haut et les ramifications ont un développement très limité. Cette phase peut s’étaler sur plusieurs années.   

De manière générale, l’arbre prend la forme de flèche et est pyramidal durant cette étape de croissance. Mais des anomalies peuvent être relevées au sommet de l’arbre par rapport à la formation d’une fourche dérivant de deux flèches différentes ou encore la disparition de la flèche. Ces malformations peuvent être remédiées en opérant à la taille douce appelée dans ce cas la taille de formation. Par ailleurs, pour effectuer ces travaux il est toujours mieux de s’adresser à un professionnel tel que cet élagueur dans le 12.

Pratiquer la taille douce pour obtenir des branches robustes

Il faut accorder une attention particulière au flux prioritaire de la sève afin d’assurer la bonne santé de votre arbre. Il est aisé de l’identifier, car il s’agit de l’axe le plus vigoureux du végétal. En procédant à la taille des branches, il faut garder celles qui sont robustes.

Si vous procédez à la suppression des branches les moins vigoureuses de manière régulière, vous pouvez éviter l’existence de bois morts sur votre végétal.

Respecter la fréquence adéquate pour la taille douce d’un arbre

Les opérations relatives à la taille douce permettent une circulation d’air et de lumière de soleil en quantité suffisante au sommet de l’arbre. L’élagage est alors effectué afin d’obtenir l’homogénéisation des ramures. Pour ce faire, il indispensable de ne couper que les bois dont le diamètre est inférieur à 5cm.

Il est à noter qu’un arbre âgé de moins de 10 ans doit être taillé une fois l’an. Pour les arbres de 10 à 20 ans, l’élagage doit s’effectuer tous les deux ans. Et la taille douce des végétaux de 20 ans et plus se fait tous les 5 ans.

Le cas des arbres défraîchis

Le signe qui indique qu’un arbre est vieillissant est la descente de cime. Cet état est marqué par le flétrissement des hautes branches se trouvant l’arbre et le ralentissement des pousses.

Dans le cas des végétaux en vieillissement, la taille douce consiste à alléger les branches qui risquent de chuter afin de limiter les éventuels dégâts. Il s’agit aussi d’être sélectif pour ne garder que les repousses les plus robustes afin d’avoir un végétal en bonne santé.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *