Le bon conseil de l’été : louer un bateau à Ajaccio

Par Sabrina Joly le 27 juin 2018

La France grouille de spots nautiques les plus incroyables les uns que les autres. On en est presque à fermer les yeux pour finir par pointer du doigt la prochaine destination des vacances. Une chance ? Assurément ! Il faut toutefois se jeter à l’eau, au sens propre comme au figuré. Pour vendre les mérites d’une croisière en Corse, nous vous parlons d’Ajaccio, qui valide votre passeport pour un été magistral.

Ajaccio, la pierre angulaire de la Corse

Connue comme la cité impériale, Ajaccio est un tout. Elle est à la fois le lieu de naissance de Napoléon Bonaparte, un symbole de la culture corse, une destination très populaire l’été et une ville portuaire à la dimension internationale. Il est ainsi fréquent de voir des touristes, qu’ils soient européens ou même originaires de contrées encore plus éloignées, vivre l’expérience corse sans retenue. Si c’est le cas, ils ont la chance de se lancer dans le grand bain à Ajaccio, une ville marquée par Bonaparte mais dont l’histoire globale dépasse le mythe du premier empereur tricolore. Nous vous conseillons de prendre le temps d’aller voir la Maison Bonaparte, le Palais Fesch, la Citadelle et de passer par le Sentier des Douaniers dans le cadre d’une randonnée.

Devez capitaine ou trouvez-en un facilement

Comme la Corse est une île, la location d’un bateau passe automatiquement dans les priorités des activités à privilégier une fois sur place. Faire appel à un site de location en ligne permet de gagner du temps pour la sélection, de faire son choix parmi un catalogue de bateaux toujours plus conséquent et de pouvoir booker en quelques minutes. La location avec skipper (le capitaine ou un professionnel) pallie l’absence du permis bateau. On ne compte plus les plaisanciers qui ont pu se programmer un tour de la Corse en s’épargnant des débats chronophages. Ajaccio arrive en tête de liste comme point de départ de la Grande Boucle, commencée en mettant le cap vers le Capu Di Muru ou alors la Tour de la Parata avant de s’orienter direction le Golfe de Porto.

Les endroits à ne pas manquer

Ajaccio est telle une scintillante boîte à bijoux. L’avantage est que l’intérieur est aussi beau que l’extérieur. Pas besoin d’accumuler les milles nautiques dès le départ puisque l’île de Porri, qui marque le début de l’archipel des îles Sanguinaires, est à 6,5 milles du port Charles Ornano, 7,10 du port Tino Rossi. En semi-rigide, on ne manque pas d’aller passer la journée à Porticcio. Retenez les noms suivants : Capo Di Feno, Isolella,Ruppione et la plage d’Argent. Il s’agit de quatre des plages d’Ajaccio qui valent le détour. En mode croisière, vous pourrez faire une virgule par les Sanguinaires avant de descendre (Propriano, Figari, Bonifacio, Lavezzi) ou de remonter (Cargèse, Piana, Scandola, Calvi). Voiliers et catamarans se croisent dans ce terrain de jeu plus que jamais incontournable en Méditerranée.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *