Le glutathion, antioxydant miracle

Par Bernard Billot-Lefebvre le 18 janvier 2021
glutathion

Le glutathion est la plus puissante des molécules antioxydantes. Paradoxalement, c’est aussi l’illustre inconnu. On en parle peu et pourtant… Ce tripeptide est présent de manière endogène dans toutes les molécules de nos organes. Il arrive au deuxième rang en importance après le H2O dans la liste des molécules de l’organisme. Cette protéine formée de trois acides aminés, la glycine, la cystéine, le glutamate peut se prendre en complément alimentaire pour améliorer l’état de santé général.

Les propriétés du glutathion

Cette molécule ne porte pas un nom très glamour. Quand on le voit sur une boîte, on a plutôt envie de passer son chemin. Mais ne nous y fions pas ! Il s’agit d’un détoxifiant et antioxydant réellement très puissant. Sans doute le plus puissant de tous ! Sa force, c’est son omniprésence à l’état naturel dans le corps. Cette molécule endogène est présente dans les cellules dès les premiers instants de la vie. Prendre du glutathion en complément ne fait que décupler sa puissance. C’est un immunostimulant hyper puissant. Il agit contre le vieillissement et contre les maladies graves liées à l’âge : les maladies neuronales, les infectieuses, les pulmonaires et respiratoires (asthme), les cardiaques, les gastro-intestinales, les visuelles (DMLA, cataracte). La liste est longue : on peut y ajouter les hépatiques, les rénales, les musculo-squelettiques, les auditives. Toutes les maladies directement liées au vieillissement du corps sont concernées. Le glutathion prévient l’apparition du diabète et peut aussi faire guérir un eczéma en quelques jours. Les effets peuvent être vraiment spectaculaires dans tous les cas de maladies directement liées au stress. Il rétablit l’équilibre des cellules qui se trouvent en fragilité à cause de leur oxydation naturelle.

L’âge où on a le plus besoin de glutathion

À partir de la cinquantaine, le corps humain produit cette molécule en bien moins grande quantité que par le passé. Le taux de glutathion oxydé dans le corps, le « GSSG » ou « mauvais glutathion » est important. Par contre, le taux de glutathion réduit, « GSH » ou « bon glutathion » est trop faible. Notre fragilité face aux radicaux libres est alors bien plus prononcée. Il est bon dans ce cas de compléter son alimentation en prenant du « GSH », en comprimé perlingual par exemple. Il se révèle un excellent acteur contre le vieillissement, pour prévenir les taches sur la peau. L’organe qui le stocke c’est le foie, qu’il aide à régénérer. Compléter ainsi son alimentation permet de se défendre contre toutes les substances qui peuvent représenter une attaque extérieure, les xénobiotiques : médicaments, pollution. Pour augmenter son assimilation et obtenir un effet optimum, on peut associer du glutathion à de la vitamine C naturelle ou à de la vitamine C liposomale. Cela le rend absorbable au niveau intestinal et donc beaucoup plus actif pour l’ensemble de l’organisme. Faire régulièrement une cure de glutathion en respectant les doses indiquées aide réellement à lutter contre les signes de l’âge et contre les maladies graves. C’est une aide précieuse à la longévité.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *