Le marché immobilier se reprend

Par Jose Daphinel le 12 juillet 2018

Depuis quelques temps, l’investissement immobilier connait un regain de santé après des années à jouer les montagnes russes. Les investisseurs ont repris du poil de la bête et sillonnent les régions du pays pour trouver des filons immobiliers. Ce qui fait le bonheur des établissements financiers qui souhaitent que cette reprise perdure.

Comprendre le marché immobilier

Investir dans l’immobilier se joue parfois à quitte ou double. Puisque depuis quelques années, le marché de l’immobilier joue trop souvent les dents de scie. Après deux années assez délicates, en Europe, le marché est ne train de s rétablir. Cependant, les spécialistes n’osent pas encore parier sur un rétablissement concret. Cela ne freine pas pour autant les investisseurs. Dans le secteur de l’immobilier, le risque réside surtout dans la fluctuation des prix des biens immobiliers.

Il y a toujours des critères qui ne changent jamais. Comme pour le prix du m² dans le centre ville qui reste toujours le plus élevé dans une grande agglomération. Quoi qu’il en soit, comme il s’agit d’un marché, la variation des prix répondent toujours à la loi de l’offre et de la demande. Mais d’autres facteurs peuvent aussi entrer en jeu. Par exemple, dans un secteur voué à des grands projets urbains, les prix peuvent grimpés rapidement.

Du terrain à la banque

Plusieurs étapes sont à effectuer avant de se lancer dans un investissement immobilier d’envergure. La première chose à faire est de trouver le bien. Il peut s’agir d’un terrain pour bâtir, d’un bien neuf ou d’occasion. Cela dépend des intentions de l’investisseur. Souvent, les agences immobilières ou les vendeurs diffusent des annonces sur Internet. Mais il est toujours crucial de faire une descente de terrain. Se contenter des photos sur une page web est loin de révéler toute la vérité sur un bien immobilier.

Surtout si la personne souhaite faire un emprunt bancaire pour lancer son projet. Lors de la descente su terrain, elle doit être accompagnée d’un professionnel de la maçonnerie. S’il s’agit d’acheter un bien bâti. Il contrôlera des aspects plus précis la maison, comme la canalisation, les évacuations, les branchements électriques, l’isolation… De ces critères dépendent l’accord de la banque pour autoriser l’emprunt. L’objectif est de minimiser au maximum les risques pour les deux parties.

Le logement pour tous

Depuis l’instauration de la loi Mézard, les personnes en difficulté financière peuvent maintenant avoir accès à des biens immobiliers. En effet, ces personnes disposent de moyens pour atténuer les taxes sur leur investissement. A condition qu’elles remplissent les critères exigés par l’Etat pour leur statut d’individu dans la précarité. Ce texte soutient le projet gouvernemental d’accès au logement pour tous.

Ainsi, elles peuvent devenir propriétaires. En espérant revendre quand le marché de l’immobilier se trouve sur une phase ascendante. Puisque c’est sur ce point que réside les risques, quelques soit le statut de l’investisseur. La baisse du m² sur un secteur géographique donné peut engendrer des graves conséquences pour un investisseur. Raison pour laquelle, il faut toujours demander des informations sur le terrain et les projets urbains auprès des autorités administratives avant de réaliser le projet.

Conclusion

L’investissement immobilier demande beaucoup de prudence et de patience. En tout, il faut compter plus de deux mois avant de voir concrétiser un projet immobilier. Avoir recours à un emprunt bancaire est le moyen le plus facile pour le faire aboutir. L’investisseur doit toutefois savoir minimiser les risques.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *