Les astuces pour faire aimer les légumes aux enfants

Par le 26 juillet 2018

S’il est bien une chose commune à tous les enfants, c’est bel et bien les légumes ou plutôt cette aversion pour tout ce qui provient de chez le primeur. Épinards, brocolis, carottes, poireaux, salsifis ou encore les choux, quelle que soit la couleur ou le nom, les légumes n’ont pas une bonne réputation auprès des enfants. Et pourtant, au-delà de leur fumet, de leur apparence, mais aussi de leur texture, les légumes sont riches en vitamines, en fibres, en minéraux et autres oligo-éléments indispensables pour leur croissance, mais aussi leur santé. S’il est d’usage de leur proposer des légumes et de leur faire découvrir tous les légumes au fil des saisons, dès le plus jeune âge, il faut parfois ruser. Gros plan sur ces astuces pour les légumes passent à la casserole.

Les légumes à la carte de leurs plats préférés

Rien de tel que d’adapter les recettes pour y intégrer des légumes. Bien entendu, il ne s’agit pas de n’importe quels plats, mais bel et bien de leurs plats préférés. Et, à la première place du podium des plats préférés, on trouve les pâtes, qui font d’ailleurs l’unanimité. A la betterave, aux carottes ou encore aux courgettes, qu’elles soient rouges, oranges, jaunes ou encore vertes, les pâtes bio artisanales font le plein de légumes. Outre le fait de mettre de la couleur dans les assiettes, constituées à 100% de légumes, les pâtes bio remplacent alors une portion de légumes. Les lasagnes, les pizzas, les burgers font également des émules auprès des enfants. Il est alors très facile d’y ajouter des légumes. Même s’il faut commencer par les basiques comme la salade et les tomates, il est possible d’aller encore plus loin en fabriquant des galettes végétales. Pour cela, les légumineuses – pois chiche, haricots rouges et lentilles par exemple – sont mixées avec des légumes et remplacent aisément le steak de bœuf dans le burger. Riche en protéines, mais aussi en légumes, le burger version légumineuse et légumes reste toujours autant savoureux.

L’art du camouflage version légumes

Les plus rusés peuvent aussi camoufler des légumes peu appréciés dans les plats. Un soufflé au gruyère est parfait pour y intégrer des carottes, la sauce tomate peut être préparée avec des poivrons, du céleri, le cake au lardon-fromage peut contenir du brocoli, les soupes froides de légumes, les smoothies colorés, les cupcakes être aux petits-pois, le gratin peut être à base de pomme de terre, mais aussi de panais, de topinambour ou de potimarron et les gâteaux au chocolat peuvent contenir des courgettes par exemple. En fait, il existe de nombreuses astuces pour incorporer des légumes sans qu’il n’y paraisse tout en rendant le met encore plus savoureux et onctueux. À plus forte raison s’ils aiment les fritures ! Les frites de courgettes, de carottes, le cordon-bleu avec une purée de légumes à l’intérieur ou encore les nuggets légumes-poulet facilitent l’introduction de légumes sans en avoir l’air. En parallèle, les enfants adorent les sauces. Pourquoi ne pas les faire maison en y ajoutant l’air de rien des légumes, histoire de faire de leurs assiettes une farandole de légumes, une fête pour leurs papilles.

L’envie de se pourlécher les babines

Que l’on soit aussi bien un enfant qu’un adulte, il est une chose certaine : le visuel compte sur beaucoup dans l’appréciation d’un plat. Une assiette peu ragoûtante aussi bonne soit-elle, aura vite fait de décourager le plus addict des épicuriens. Même si l’on rabâche que l’on ne joue pas avec la nourriture, rien n’empêche d’ajouter un zeste d’originalité dans l’assiette. L’astuce consiste donc à tout miser sur la décoration de l’assiette. Pour que le plat attire les yeux, donne envie et qu’il ait toutes ses chances d’être goûté voire apprécié, rien de tel que de créer des personnages et des décors rigolos. Ainsi, à l’aide d’un emporte-pièce, il est possible de disposer dans l’assiette des légumes en forme de cœur par exemple. La purée de légumes pourra prendre des airs de volcan en irruption avec de la sauce tomate qui dégouline. Et c’est aussi une bonne astuce avec les fruits. Bref, qu’il s’agisse du petit-déjeuner, du déjeuner ou du dîner, le « Food Art » prend ses quartiers en cuisine. Le tout est de miser sur des couleurs à la fois vives et pleines de contrastes pour faire saliver d’envie les enfants et de faire preuve d’imagination. 

La cuisine pour mettre en appétit

Pour leur donner le goût des légumes et les épater, tout commence par le fait de leur ouvrir l’appétit. Le fait d’emmener ses enfants au marché, à la ferme, au supermarché, de s’occuper d’un potager chez soi aussi petit soit-il, mais aussi de les guider en cuisine est un bon prétexte pour les faire tomber amoureux des légumes. Et, installés derrière les fourneaux, tablier et cuillère en bois à la main, ils partiront à la découverte des légumes. Les petites crapules pourront alors les cuire à la vapeur, les mixer, les faire sauter, les griller ou encore les frire pour le repas. L’occasion de partir sur les sentiers de la découverte parmi les mille et une saveurs, textures et odeurs différentes qu’offrent les légumes. Parmi la multitude de légumes et de préparation possibles, certains trouveront sûrement grâce à leurs yeux.

Faire manger des légumes aux enfants est un travail de longue haleine. Pour autant, inutile de céder ou de passer en force au risque de les braquer : l’important est de goûter et de prendre du plaisir à les découvrir. C’est pourquoi en lieu et place de risquer un incident diplomatique avec les légumes, il est préférable dans un premier temps de sous-doser la quantité de légumes avant de les introduire en quantité de plus en plus importante. Et, quel que soit le légume, tout est question de préparation et de présentation. Le tout étant de les marier aux saveurs et aux textures qu’ils apprécient. Pour finir, les goûts et les envies évoluent au fil des ans, il faut donc garder le cap et tenir bon. Les légumes présents dans l’assiette sont une habitude et deviendront un plaisir dans les années à venir.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *