Les étapes à suivre pour devenir chauffeur VTC professionnel

Par Pierre Riffard le 24 janvier 2019

Voulez-vous devenir chauffeur vtc professionnel ? Sachez que ce métier se trouve désormais parmi les professions réglementées et qui nécessitent la possession d’une carte professionnelle délivrée par la Préfecture de chaque département. Voici comment obtenir facilement ce fameux sésame.

La formation et l’examen

Pour devenir un chauffeur privé avec le statut VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur), vous devez passer un examen. À ce propos, les épreuves ne se passent plus auprès de la Préfecture, mais plutôt à la Chambre des Métiers de l’Artisanat, depuis la mise en vigueur de la loi Grandguillaume. Ainsi, rapprochez-vous d’un centre de formation agréée pour bien préparer votre examen.

Cette épreuve comporte 7 tests à savoir : la sécurité routière, la gestion d’une entreprise, la réglementation des transports, la compréhension de l’anglais et du français, le développement commercial et la règlementation nationale des VTC. Cet examen dure environ 4h et les sujets se présentent sous forme d’un QCM ou d’un QRC.  L’épreuve pratique, par contre, se déroule à double commande dans une voiture et se présente sous forme de course.

Effectuer la demande est une chose facile, mais la validation de l’examen VTC exige un certain niveau de compétences et de connaissances. Pour avoir plus de chances de réussite, il est alors recommandé d’assister à une formation vtc dédiée à la préparation de l’examen. Notez d’ailleurs, tous les 5 ans, tous les chauffeurs VTC doivent suivre un stage de formation continue de 14h dans un centre de formation agrée.

Les conditions nécessaires pour avoir la carte VTC

Avant de bénéficier de cette carte professionnelle, vous devez faire une demande à adresser au préfet de votre département. Au plus tard, votre carte professionnelle sera délivrée dans les 3 mois suivant votre demande, bien sûr, si toutes les conditions imposées par la réglementation sont remplies.

Le demandeur d’une carte vtc professionnel doit obligatoirement être titulaire du permis B depuis plus de 3 ans. Pour prétendre à ce document, il doit également réussir l’examen VTC, justifier d’une attestation d’aptitude physique au transport public de personnes, délivrée par un médecin agrée inscrit sur la liste de la préfecture.

Il doit disposer d’une expérience de chauffeur de transport professionnel d’au moins 1 an à temps complet, au cours des 10 années précédant la demande. Il faut aussi qu’il ait assisté à la formation Prévention et secours civiques Niveau 1 au cours des 2 dernières années. Pour faire la demande, une pièce d’identité et un justificatif de domicile sont par ailleurs réclamés.

Comment créer sa structure juridique ?

Une fois que vous aurez votre carte VTC, la prochaine étape consiste à mettre en place votre cadre juridique. Créer une structure juridique permet à l’administration fiscale d’identifier les véritables professionnels.

Schez que même si vous êtes seul, vous pouvez créer votre entreprise. Choisissez dans ce cas le statut auto-entrepreneur. De cette manière, vous pouvez facilement demander votre inscription au registre des VTC. Cependant, ce statut est limité en matière de chiffre d’affaires. Vous avez la possibilité d’adopter le statut de si vous voulez déduire vos charges professionnelles (l’essence, la location de la voiture et les cotisations sociales…)

Source : Le site du VTC https://www.stephcar-riviera.fr/

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *