L’indice FFB en questions

Par Xavier Basset le 21 septembre 2017

Il est très présent dans le domaine de l’immobilier, mais sa cote de popularité n’est pas très élevée. Son but premier est de donner une idée précise de l’évolution des prix des divers éléments dont on tient habituellement compte dans la construction d’un bâtiment. C’est l’indice FFB. Explications en huit questions.

Que signifie le sigle FFB ?

Fédération Française du Bâtiment. C’est une association professionnelle qui a pour mission de défendre les droits et intérêts des sociétés du bâtiment. Elle est notamment en charge d’émettre l’indice FFB, autrement nommé ICC-FFB et anciennement nommé indice FNB (Fédération Nationale du Bâtiment).

L’INSEE n’établit-elle pas le même indice ?

Il ne faut pas confondre l’indice FFB et l’indice du coût de la construction établi par l’INSEE qui lui sert à réévaluer les loyers des baux commerciaux et professionnels.

Comment se définit l’indice FFB ?

Il rapporte l’évolution des coûts des divers éléments entrant dans la composition d’un immeuble (matériaux, taxes, main-d’œuvre, frais administratifs, prestations diverses,…). L’importance d’une telle référence s’explique par la constante fluctuation du marché de la construction immobilière.

Comment cet indice est-il utilisé dans le cadre d’un contrat d’assurance ?

Dans le milieu de l’assurance logement, l’indice FFB est utilisé dans les contrats d’assurances habitations (multirisques habitation, multirisques commerces et bureaux, assurance d’immeubles en copropriété,…), destinés plus spécifiquement aux particuliers, aux commerçants, aux artisans et aux PME. Il permet aux assureurs d’indexer les capitaux garantis au contrat, le montant des primes, des cotisations, des dommages et des franchises, Il faut savoir en outre que plus le coût de la construction d’un bâtiment est élevé, plus le coût de l’assurance le sera également.

Sur quelle base le calcul est-il effectué ?

L’indice FFB est calculé en fonction du prix de revient (le prix dit naturel) que peut réaliser un immeuble de rapport (comprenant plusieurs logements) parisien de type courant.

Quels éléments ne sont pas considérés dans ce calcul ?

La fréquence des sinistres et la valeur des terrains ne sont pas prises en compte dans ce calcul et ce, afin de permettre à l’indice FFB de demeurer toujours pertinent peu importe les disparités qu’il est possible d’observer en ce qui a trait aux terrains à construire.

Qu’implique l’année de référence fixée en 1941 ?

C’est en 1941 que la Fédération Française des Bâtiments a commencé à publier son indice, l’année de sa naissance. Ainsi, le prix de revient d’un immeuble de rapport à Paris est basé 1 au premier janvier 1941. En d’autres termes, si l’indice FFB est établi par exemple à 970,2 à la fin du quatrième trimestre de l’année 2017, cela signifie que le coût d’un immeuble à Paris est 970,2 fois supérieur en 2017 qu’en 1941.

À quelle fréquence l’indice FFB est-il publié ?

L’indice FFB est publié sur une base trimestrielle, soit en janvier, avril, juillet et octobre. L’indice FFB pour un trimestre donné est émis au début du trimestre suivant. Sa mise à jour est effectuée chaque année à la date anniversaire de la signature du contrat d’assurance.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *