Livret de développement durable et solidaire (LDDS), qu’est-ce que c’est ?

Par Jose Daphinel le 14 février 2019

Quelles sont les caractéristiques propres au LDDS ?

L’ouverture d’un LDDS est accessible à tout individu majeur. Les personnes mineures peuvent également bénéficier du LDDS. Dans ce cas, ces personnes doivent disposer d’un revenu personnel et qu’elles ont fait la demande d’une imposition séparée. Il est bon de noter qu’un foyer fiscal n’a droit qu’au cumul de 2 LDDS au maximum. L’ouverture de ce type de livret doit aussi faire l’objet d’une certaine convention entre l’entité bancaire et le client même. Ce dernier  doit prouver qu’il a les qualités requises pour cela, qu’il ne détient aucun LDDS dans un autre établissement équivalent et qu’il ne fait objet d’aucun crédit.

Nombreux sont les caractéristiques liés au LDDS. À cela, plusieurs dates sont à retenir, à savoir :

  • la date de calcul des intérêts qui se fait généralement le 1er et le 16 du mois ;
  • la date de versement des intérêts. Cette dernière se fait tous les 31 décembre, car les intérêts cumulés se calculent sur l’année.

Il faut également noter que :

  • le versement initial doit être généralement de 15 euros. Cependant, le montant doit dépendre notamment de chaque établissement. Mais la loi n’impose aucun tarif minimum à cela.
  • les retraits et versements, sont quant à eux libres et de même, avec un minimum de 15 euros par opération. Il en est ainsi de même pour ce cas, car ce sont les banques qui définissent le montant minimum pour ces opérations.
  • il y a un plafond pour les dépôts et il est limité à 12 000 euros, et cela est déterminé depuis la fin d’année 2012. Pourtant, exceptionnellement, il peut être dépassé par la capitalisation de certains intérêts.

Pour la rémunération, il est défini que depuis le mois d’août 2015, le taux d’intérêt équivaut à 0,75 % annuel. Aussi, le taux de ce livret équivaut à celui du livret A. Par ailleurs, ses intérêts sont définis et calculés en fonction de ce qu’on appelle la règle des quinzaines.
Le LDDS est tout à fait un livret défiscalisé. De ce fait, ses intérêts ne sont pas liés aux différents impôts et cotisations, tels que l’impôt sur le revenu ou bien les cotisations sociales.

Ceux qui font l’objet d’un crédit dans un organisme bancaire, comme le Crédit Agricole, sont quant à eux interdits de s’inscrire à ce type de livret. Ils sont par contre orientés vers des institutions comme la caisse régionale.

Une solution très avantageuse pour les résidents en France

Le LDDS est également un compte d’épargne mis en place par le gouvernement en l’an 1983. Il résulte de la demande des banques qui voulaient à tout prix se débarrasser de la monopolisation de la distribution du Livret A. Il permet ainsi aux institutions bancaires de donner des financements aux petites et moyennes entreprises. Ce n’est qu’en fin 2006 que les projets des fonds collectés à travers ce livret, s’étendent aux différents financements liés à l’environnement comme pour les travaux relatifs à l’économie d’énergie.

Nombreux sont les avantages de ce livret :

  • les fonds collectés par les établissements peuvent servir de financement pour l’économie sociale et solidaire;
  • les clients, eux aussi peuvent offrir une partie de leurs épargnes aux organismes qui interviennent dans ce domaine.

Étant un livret uniquement dédié aux particuliers qui sont soumis aux impôts sur le revenu français. Ainsi, il est à savoir qu’il n’est attribué qu’à une personne physique domicilié en France. Le LDDS est également accessible dans la quasi-intégralité des banques, mais pas dans une caisse régionale.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *