Location de local : comment changer de local commercial en 2020 ?

Par Bernard Billot-Lefebvre le 20 janvier 2020
changer de local commercial

Lorsqu’une entreprise grandit ou diversifie ses activités, il est parfois nécessaire pour elle de changer de local commercial et de trouver des locaux plus adaptés à ses nouveaux objectifs. Commence alors la recherche d’un lieu propice à l’épanouissement de ses activités, qui doit prendre en compte un certain nombre de critères pour assurer une bonne rentabilité et une gestion efficace de ses ressources. Certains choisissent d’acheter leur propre local, pourtant la location offre un certain nombre d’avantages.

Que l’on choisisse l’achat ou la location, la situation du futur lieu de vos activités est un élément essentiel qui devrait être la première de vos préoccupations. Un local bien situé est en effet la condition fondamentale de la réussite de toute entreprise. Il existe tout de même quelques contraintes à prendre en considération avant de se lancer. Dans cet article, nous résumerons donc toutes les implications d’un tel choix pour vous permettre de vous installer dans un lieu favorable à la croissance de votre activité. Revue de détails.

Changer de local commercial : les avantages de la location

Contrairement à l’achat d’un local commercial, la location permet une grande souplesse et une certaine modularité. Même si vous avez pris toutes les précautions nécessaires et que vous avez étudié consciencieusement la situation géographique de votre futur lieu d’implantation, vous n’êtes jamais à l’abri d’une modification de l’environnement. Avec la location, vous vous réservez ainsi la possibilité de changer de local commercial si celui-ci ne convient plus à votre activité. D’autant que trouver des locaux commerciaux à louer est plus aisé que de repérer une offre de vente qui correspond aux attentes des entrepreneurs.

Par ailleurs, acheter implique souvent de contracter un emprunt, ce qui diminue les capacités financières de l’entreprise et mobilise des ressources financières qui pourraient être affectées à d’autres postes de dépenses. En outre, le bail commercial est par nature très souple, ce qui vous permet une grande souplesse dans la diversification de vos activités. Enfin, sachez que si vous avez de gros travaux d’aménagement à effectuer, vous pourrez impliquer le propriétaire dans la financiarisation du projet, à condition d’avoir prévu cette éventualité au moment de la signature du bail.

location de local

Bien choisir son emplacement, un point important

Dans tous les cas, il est extrêmement important de bien étudier les conditions environnementales de votre futur lieu d’implantation. Sachez choisir un quartier ou une rue propice à l’épanouissement de vos affaires et de leur visibilité. On recommande généralement de sélectionner un lieu proche de rues passantes où le trafic est dense ou, mieux encore, doté d’enseignes reconnues ou de grands centres commerciaux qui attirent les foules.

Soyez également attentifs à l’accessibilité offerte par le quartier. Une zone bien desservie par les transports est toujours préférable à une rue anonyme. Examinez aussi la disponibilité en places de parkings car elle contribue à faciliter le parcours client et permet aux potentiels acheteurs de prendre le temps de s’arrêter dans le quartier et de visiter l’ensemble des vitrines qui le parsèment. Si vous souhaitez changer de local commercial, il est donc nécessaire de prendre le temps de l’analyse et d’utiliser les moteurs de recherche dédiés disponibles sur Internet.

Les implications financières de la location d’un local commercial

Si la location d’un local commercial reste l’option la plus efficace et la plus sécurisante, il est tout de même essentiel de bien s’informer sur les implications d’une telle action. Si vous choisissez par exemple de louer un local dans un grand centre commercial, sachez que le prix du loyer sera en moyenne de 15 à 20% supérieur à celui d’un local classique. Même si le surcoût sera sûrement compensé par l’afflux de visiteurs, il peut avoir un impact sur vos ressources.

Changer de local commercial et choisir la location peut aussi vous amener à verser un « pas de porte » à votre propriétaire en plus du loyer fixe au moment de votre installation. Son montant est déterminé à la signature et ne sera pas remboursé en fin de bail, au contraire du dépôt de garantie. Enfin, sachez aussi que le « droit au bail » vous impose de verser une certaine somme à l’ancien locataire ayant valeur d’indemnité pour la reprise.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *