Logistique : de nouveaux équipements bientôt obligatoires pour les poids-lourds

Par Bernard Billot-Lefebvre le 9 mars 2020
logistique poids lourds

À partir de 2022, un certain nombre de dispositifs seront obligatoires pour l’ensemble des véhicules neufs, y compris les camions. Ces nouvelles normes concerneront également les véhicules déjà en circulation dès 2024.

Une nouvelle réglementation pour les angles morts

Les députés au Parlement européen ont discuté, il y a quelques mois, d’amendements sur le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) afin de renforcer les normes de sécurité pour les deux-roues, en particulier les cyclistes. Ces usagers de la route sont particulièrement vulnérables. Un amendement vise à placer une vignette autocollante sur les camions de façon à signaler le danger de l’angle mort. Cette nouvelle norme entrera en vigueur à partir de juillet 2020. Pour les contrevenants qui ne respecteraient pas cette nouvelle obligation, une amende sera prévue dont le montant sera établi prochainement par un décret. Le second amendement donnerait la possibilité aux édiles municipaux d’interdire les véhicules poids-lourds excédant 3,5 T qui ne possèdent pas de dispositif permettant de détecter les piétons ou deux-roues au niveau de l’angle mort. Cette réglementation est déjà en vigueur à Londres. À l’automne 2020, le système Direct Vision Standard (DVS) va être établi pour les véhicules de plus de 12 T.

nouveaux équipements poids lourds

L’exemple londonien

Le dispositif DVS fait suite à un rapport statistique qui indique que, sur les routes londoniennes, les véhicules poids-lourds avaient une implication dans près des deux tiers des accidents mortels avec les cyclistes et dans un quart des morts avec des piétons bien que la circulation des camions concerne moins de 5 % de l’ensemble des kilomètres réalisés par des véhicules en zone urbaine.

Un contrôle technique plus strict pour les véhicules poids-lourds

De nouvelles normes européennes sont en vigueur depuis mai 2018. Elles établissent un contrôle technique plus strict et renforcé. Certaines défaillances entraînent obligatoirement un changement de pièce comme les essuie-glaces ou les feux-stops. Il existe différents types de modèles d’essuie-glaces, comme l’essuie-glace Valeo. Par ailleurs, l’Assemblée nationale a de son côté proscrit le repos hebdomadaire dans les cabines de véhicule utilitaire léger (VUL) et celles des poids-lourds.

Une série d’équipements désormais obligatoires

Début 2019, les parlementaires européens ont rendu obligatoire une trentaine d’équipements pour tous les véhicules neufs vendus au sein de l’UE, dans les cinq années à venir. Par exemple, les nouveaux véhicules devront obligatoirement être munis d’un système de freinage d’urgence automatisé, mais aussi du très pratique radar de recul, d’un enregistreur de données et d’un dispositif avertissant un dépassement de la vitesse en vigueur sur la route en question. Autres équipements : un détecteur de perte d’attention du chauffeur et un éthylomètre antidémarrage dès 2022. Les pare-brises devront aussi être conçus différemment pour réduire les angles morts, d’ici l’année 2022 également. La technologie avec un système de vision directe concernera les nouveaux véhicules à compter de l’automne 2025, puis l’obligation concernera tous les véhicules en circulation d’ici 2028. Ces mesures permettront de réduire la mortalité sur les routes. À ce titre, aujourd’hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans les cabines des chauffeurs de véhicule poids-lourd.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *