Les mutuelles santé de la fonction publique territoriale

Par Sonadine Garrigue le 13 juin 2018

Au contraire de l’Assurance Maladie, la souscription d’une mutuelle complémentaire n’est pas obligatoire pour les agents de la fonction publique territoriale. Mais elle est fortement recommandée pour bénéficier des meilleurs remboursements de santé possibles.

Le choix d’une mutuelle s’impose de plus en plus face au désengagement de la Sécurité Sociale pour pallier à son déficit. De plus en plus de soins sont de moins en moins bien remboursés, et si vous avez une bonne assurance complémentaire, vous pourrez vous soigner l’esprit tranquille.

En tant que fonctionnaire territorial, vous avez le choix entre deux possibilités pour votre complémentaire santé :

  • choisir une offre globale : cela consiste à prendre la mutuelle qui gère également les prestations de la Sécurité sociale dans votre ministère ;
  • faire le choix d’une complémentaire extérieure à votre ministère.

Si vous faites le choix d’une mutuelle externe, nous vous donnons un conseil : choisissez un organisme référencé ou labellisé par les collectivités territoriales. Vous pourrez alors bénéficier d’une aide de l’Etat pour votre couverture complémentaire.

La prise en charge des mutuelles de la fonction publique territoriale

Depuis le décret du 8 novembre 2011, une collectivité territoriale a la possibilité de participer financièrement à la protection complémentaire de ses agents. Vous restez évidemment libre de souscrire à la mutuelle de votre choix, mais mieux vaut faire le choix d’un organisme labellisé, dont la liste est disponible sur le site du gouvernement. La participation employeur est versée soit directement à l’agent (montant unitaire) soit via un organisme.

Bien choisir les garanties de sa mutuelle

Pour faire un choix éclairé parmi la multitude d’organismes disponibles, il faut d’abord cibler vos besoins de santé prioritaires, ainsi que ceux de votre famille. Si tout le monde doit porter des lunettes, mieux vaut se tourner vers une mutuelle qui rembourse correctement les visites chez un ophtalmologiste et chez un opticien. Si en revanche, vous êtes en bonne santé, sans problème particulier, vous pouvez vous tourner vers une mutuelle plus innovante qui rembourse des soins de médecine douce, non pris en charge par la Sécurité Sociale.

Parmi celles-ci il y a par exemple ACORIS qui vous propose trois formules spécialement dédiées aux agents de la fonction publique territoriale : Label, Label Confort et Label Plus. Les offres de cette complémentaire santé, disponible ici, sont particulièrement attractives au niveau des taux de remboursement, et vous permettent de vous soigner selon votre profil et vos problèmes de santé. Par exemple chacune de ces formules vous offre automatiquement ces avantages :

  • le tiers payant pour ne pas avoir à avancer les soins ;
  • la prise en charge immédiate de votre cas ;
  • la prise en charge de dépenses non couvertes par la Sécurité sociale ;
  • la cotisation gratuite pour votre enfant, dès le 3éme ;
  • une garantie d’assistance non payante.

Bon à savoir : vous pouvez adhérer à une mutuelle de la fonction publique territoriale même si vous êtes sur le point de partir à la retraite. Une fois retiré du marché du travail, vous pouvez tout de même continuer à bénéficier de la complémentaire santé que vous aurez choisie. N’hésitez pas à faire un comparatif des différentes offres et à contacter les organismes d’assurance santé pour vous faire une idée.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *