Le nettoyage hospitalier de A à Z

Par le 17 janvier 2018
Agence de nettoyage

Le nettoyage hospitalier fait partie des prestations de nettoyage pouvant être réalisées par une entreprise spécialisée dans la propreté. Il diffère toutefois du nettoyage d’une entreprise quelconque, si ce n’est la présence de risques pathologiques dans les locaux médicaux et les mesures prises en conséquence. Comment fonctionne le nettoyage en milieu médical et quels sont les établissements concernés ?

Étape par étape

Le nettoyage en milieu hospitalier se fait étape par étape, que ce soit au niveau des différentes tâches à accomplir ou au niveau des pièces à nettoyer. Pour cette dernière tout d’abord, sachez qu’il est très important de commencer par nettoyer les pièces moins exposées aux bactéries et virus, et de finir par les pièces hautement « contaminées ». En passant d’une pièce à l’autre, voici les tâches à faire dans le bon ordre.

Le nettoyage classique

Il s’agit du nettoyage commun à tous les types de locaux, à savoir un balayage à sec (par aspirateur) pour éliminer les poussières plus un nettoyage humide fait à la serpillère ou à l’autolaveuse.

La désinfection

Une fois le nettoyage basique réalisé, on passe à une étape importante qui est la désinfection. Pour cela, on se sert généralement de divers produits désinfectants et détergents, à appliquer (pulvériser) sur toutes les surfaces à nettoyer. Il est aussi nécessaire de désinfecter les différents éléments les plus touchés dans chaque pièce, comme les plinthes des fenêtres, les poignées des portes, les meubles, les luminaires… et cela, à l’aide produits à base d’antimicrobiens.

 Le bionettoyage

C’est une autre technique de désinfection, sauf qu’ici, elle se fait à la vapeur. Plus précisément, on utilise un appareil nébuliseur de vapeur, très efficace dans l’élimination des traces restantes de virus et de bactéries. On utilise également un produit spécifique de nature biocide pour mener à bien cette étape bionettoyage.

 Les équipements sanitaires

Pour assurer la bonne hygiène de toutes les personnes qui occupent et qui passent dans ces locaux médicaux, il est important de bien vérifier la présence des accessoires sanitaires nécessaires, comme un distributeur à savon, les essuie-mains ou serviettes à usage unique, sans oublier les poubelles.

Les précautions d’hygiène

Quelques règles doivent être respectées par ceux et celles qui s’occupent du ménage en entreprise médicale. Les plus importantes sont le port de vêtements appropriés et le lavage fréquent des mains (à l’aide de bactéricides). Le port de gants de nettoyage, voire de lunettes de protection, est également obligatoire.

Les lieux concernés par ce type de nettoyage

Lorsqu’on parle de nettoyage hospitalier, cela ne se limite pas seulement aux hôpitaux, mais également à d’autres établissements médicaux. Les cabinets privés (généralistes ou spécialistes), les cabinets des dentistes, les cliniques, les laboratoires d’analyse, les pharmacies… peuvent tous faire appel à une agence de nettoyage spécialisée en milieu hospitalier.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *