La Panic Room: une solution de repli en cas de cambriolages

Par le 18 décembre 2015
cambriolage-voleur

Chaque année, le nombre de cambriolages perpétrés dans les habitations, les commerces ou les entrepôts ne cesse de croître. En 2013, on a dénombré pas moins de 382.000 cambriolages en France, soit une hausse de 7,2% sur un an. Que faire pour lutter contre les cambriolages et se sentir en sécurité? Sécuriser sa maison et opter pour une solution de repli inviolable.


Entre 2011 et 2013, le nombre de cambriolages perpétrés annuellement en France est passé de 323.000 à 382.000. Une augmentation croissante qui a pour conséquence que certaines familles vivent sans cesse sur le qui-vive et n’arrivent plus à trouver le sommeil. Pour solutionner ces problèmes, il est impératif d’opter pour une meilleure sécurité de son logement (via des alarmes, des fenêtres renforcées, des verrous supplémentaires, etc.) ou d’installer ce qu’on appelle une Panic Room.

Une Panic Room, qu’est-ce que c’est ?

La Panic Room est une notion qui nous vient de l’anglais et qui désigne une pièce au sein de laquelle on peut se réfugier en cas d’attaques, de cambriolages ou d’intrusions dans l’habitation. En l’espace de quelques années, de nombreux hommes d’affaires, célébrités et autres hommes politiques ont décidé d’installer une Panic Room dans leur maison afin de s’y replier en toute sécurité. Les dernières célébrités en date à avoir annoncé publiquement avoir investi dans une Panic Room sont George Clooney et Amal Alamuddin lorsqu’ils ont rénové leur manoir du Berkshire.

En pratique, une Panic Room désigne une pièce blindée et recouverte d’acier au sein de laquelle on trouvera le coeur de la sécurité électronique de la maison et où les habitants pourront se réfugier en cas d’attaque.

Certifiée anti-balles et anti-effraction, la Panic Room ne doit pas obligatoirement ressembler à un bunker. Un habillage personnalisé et des finitions haut de gamme pourront en effet lui permettre de se confondre avec un dressing par exemple.

Envie d’en savoir plus sur la Panic Room ? Cliquez ici !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *