Porter une coupe menstruelle quand on est vierge : est-ce possible ?

Par le 28 avril 2017
Coupe menstruelle vierge

Les premières règles chez les jeunes filles sont généralement douloureuses. Mal au ventre, premiers saignements et parfois la panique, leur corps n’étant pas habitué à cette situation. Heureusement les mamans viennent à la rescousse et c’est direction la pharmacie ou la grande surface pour acheter des protections hygiéniques.
Arrivée en magasin, les mamans se posent souvent la question : quelle protection sera la mieux adaptée pour ma fille ? Peut-elle porter une coupe menstruelle ?
Sachez mesdames qu’il est possible de porter une coupe menstruelle quand on est vierge.

 

L’avantage de la coupe menstruelle

La coupe menstruelle, alternative aux tampons et serviettes hygiéniques, a l’avantage d’être écologique et financièrement rentable. En effet, il n’y a pas besoin de la jeter à la poubelle après utilisation car elle est réutilisable sur plusieurs années.
De plus, elle respecte la flore vaginale et épouse la partie intime ce qui la rend confortable à porter. C’est pourquoi elle est recommandée pour les personnes ayant la peau sensible.

Utilisation de la coupe menstruelle lors de sa virginité

Quand on est vierge, les premières règles sont dures. Avant de procéder à la protection par tampon ou coupe menstruelle, une jeune fille doit habituer son vagin à être « manipulé ». Le but est de localiser l’hymen, d’identifier sa forme et sa texture (de manière progressive).
Une fois le corps plus ou moins habitué, l’insertion de la coupe menstruelle peut débuter. Lors de la première insertion, il est conseillé de mouiller la coupe menstruelle ou d’utiliser un gel lubrifiant à base d’eau.
Au préalable il est très important de stériliser la coupe menstruelle à l’eau bouillante au moins pendant 5 minutes. Elle doit être nettoyée 2 à 4 fois par jour (soit toutes les 2 à 4 heures selon l’abondance du flux). Il est important d’avoir les mains lavées avant de la retirer et de la remettre.

Choisir sa coupe menstruelle quand on est vierge

Avant toute chose, il faut choisir sa coupe menstruelle en fonction de sa taille et de sa corpulence. Différents modèles existent pour les filles encore vierge. Dès 12 ans, une jeune fille peut porter une coupe menstruelle à condition qu’elle corresponde à sa taille et corpulence.
Généralement une jeune fille mesure moins d’1m70 mais sa corpulence peut variée. Si la fille est mince, il faut alors choisir la taille S, si sa corpulence est moyenne taille M et si elle est en surpoids taille L.
Meluna, fabricant spécialisé dans la coupe menstruelle permet aux jeunes filles de pouvoir porter une coupe menstruelle. Elle propose notamment les coupes menstruelles de sa gamme « Shorty ».

Un Commentaire

  1. Mélanie

    17 février 2018 at 22 h 17 min

    J’en utilise une depuis 1 an et j’en suis ravie, par contre pour les points négatifs que tu cites, ils sont bien réels et effectivement, on n’en parle pas assez. Pour ce qui est du stérilet, je n’en ai pas, donc pas de soucis pour moi, mais je comprends que cela est un vrai problème et que juste pour cela, tu n’aies pas persévéré.

    Mais pour le reste, j’ai fini par m’y faire : L’enfiler d’abord, un calvaire le premier cycle, difficile les 2 suivants, mais cela fait des mois maintenant que j’ai pris le coup de main et c’est rapide et sans gêne. Les maux de ventre aussi ont cessé, je pense que je ne la plaçait pas hyper bien au début, mais avec le temps, j’en oublie parfois que j’ai mes règles !!! Pour les « fuites », j’ai pris l’habitude de mettre un protège slip en début de cycle, ça me laisse le temps de la vider avant la catastrophe. Effectivement, dans les toilettes publiques, ce n’est pas idéal, du coup je ne m’interdis pas de repasser à la serviette quand c’est plus simple pour moi. Au final, j’ai vraiment baissé ma consommation de serviettes aux 3/4 et n’utilise plus du tout de tampons, je n’ai plus de fuites la nuit, ce qui est la raison qui m’a poussée à adopter la cup.

    Enfin, tout cela pour dire que oui, ce n’est pas facile au début, et effectivement c’est assez décourageant, mais aujourd’hui, je ne veux pas revenir en arrière pour rien au monde !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *