Quelles précautions prendre avant d’acheter un hoverboard ?

Par Nico Durand le 31 juillet 2018
precautions de l'hoverboard

Depuis 2015, le phénomène hoverboard déferle sur la France, au point d’être devenu le cadeau incontournable qu’enfants et adolescents espèrent découvrir au pied du sapin. Bien évidemment, un tel succès a été le terrain idéal pour une incroyable diversification de l’offre. Ainsi, de nombreuses marques et de nombreux distributeurs, physiques ou en ligne, vous proposent un grand choix de modèles d’hoverboard. Mais attention, si l’hoverboard est un cadeau à la mode, son achat doit être réfléchi et certains aspects demandent une réelle réflexion voire une réelle préparation.

Que vous souhaitez vous acheter un gyropode ou l’offrir à un proche, voici quelques précautions et recommandations à suivre pour éviter toute déconvenue.

Le prix le moins cher n’est pas toujours la meilleure affaire

Si l’on trouve une grande diversité de modèles d’hoverboard, l’éventail de prix est tout aussi important. Il est ainsi possible de trouver des gyropodes dès 140 ou 150€, notamment sur Internet. Cela est déjà un budget non négligeable pour un ménage lorsqu’il s’agit d’un cadeau de Noël et qu’il faut gâter les autres enfants de la famille. De même, pour un adolescent, 150€ est une somme.

Aussi, on comprend aisément la tentation de se tourner vers l’offre des hoverboard premier prix, et donc d’entrée de gamme. Mais attention, acheter à petit prix n’est pas l’assurance de faire une bonne affaire. Loin s’en faut. En effet, petit prix rime bien souvent avec faible qualité. Or, bien que pratique et ludique, un gyropode reste un moyen de transport exploitant quelques-unes des dernières technologies de pointe, et embarquant des pièces particulièrement techniques. Ainsi en est-il par exemple des capteurs et des moteurs gyroscopiques qui assurent l’équilibre et la stabilité de l’appareil ; de la carte mère qui assurent les calculs pour garantir cet équilibre ; ou encore de la batterie rechargeable qui alimente l’hoverboard en énergie.

Il est probable qu’en achetant un hoverboard pas cher, ce dernier soit équipé de pièces de faible qualité, ce qui peut provoquer des pannes et donc une faible durée de vie pour l’hoverboard. Dans le pire des cas, des accidents et blessures peuvent avoir lieu pour l’utilisateur.

Ainsi soyez vigilent lorsque vous acheter un hoverboard. Ne misez pas nécessairement sur le premier prix et vérifiez la qualité des pièces qui composent l’appareil comme vous l’explique ce site par exemple. De manière général, sachez que l’on trouve des hoverboards de bonne qualité à partir de 250 ou 300€.

L’hoverboard n’est pas un « jouet » comme les autres

S’il séduit les enfants, les adolescents et même les jeunes adultes, l’hoverboard n’en demeure pas moins un moyen de transport, et non un simple jouet. Il est certes destiné à s’amuser, mais beaucoup l’utilisent au quotidien pour se rendre au travail en milieu urbain par exemple. Utilisé sur le trottoir, l’hoverboard est donc un vrai mode de transport, à l’instar du vélo ou de la trottinette. Or vous n’ignorez pas que tout mode de transport comporte des risques. Nul n’est à l’abri d’une chute par exemple.

Le souci de l’hoverboard est que sa conduite se situe uniquement au niveau des pieds puisqu’il suffit de se pencher en avant pour avancer ou en arrière pour reculer. Ainsi, l’utilisateur a les mains libres et la tentation de faire autre chose lorsque l’on circule en hoverboard est grande. Il n’est donc pas rare de croiser des ados envoyant des messages ou jouant sur le smartphone tout en circulant. On comprend aisément que le déficit d’attention sur l’environnement est un vrai risque pour l’utilisateur comme pour les personnes qui l’entourent. Aux Etats-Unis ou même en France, les urgences ont ainsi vu augmenter le nombre de prises en charges pour fracture ou entorse à la suite d’un accident d’hoverboard. Cela rappelle un phénomène similaire observé avec le succès des trampolines et les accidents qu’on lui prête.

Il convient donc d’informer et de sensibiliser votre enfant ou vos proches sur l’utilisation de l’hoverboad. Comme on le fait pour la conduite d’une voiture avec le code de la route et le permis de conduire, définissez un cadre et établissez des règles d’utilisations pour garantir sa sécurité et celles des autres. Informez-les sur les risques encourus. Et pour les jeunes utilisateurs, n’hésitez pas à les protéger avec casque, des genouillères, des coudières et des protections pour les poignets.

 

Pour conclure, n’oublions pas ce côté ludique de l’hoverboard. En prenant ces précautions et en suivant ces quelques recommandations, vous éviter les déconvenues qui gâcheraient la pratique de l’hoverboad. Opter pour un appareil de qualité et suivre des conseils de bonnes conduites vous permettront de profiter pleinement du plaisir et des sensations de l’hoverboard.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *