Qu’est-ce que la brocante ?

Par le 12 juillet 2019

Qui ne s’est pas promené un après-midi entre des tables recouvertes de vieux objets improbables et poussiéreux, sortis de greniers qui ne l’étaient pas moins ? Généralement vendus par des professionnels, les brocanteurs, ses objets sont souvent peu chers. Mais quelle est l’origine de ce mot ? Elle est double : néerlandaise et latine. Brok en néerlandais veut dire morceau, bout, fragment et « ante » en latin signifie « marchand ».

A ne pas confondre

 

Nous confondons souvent avec le marché aux puces qui expose des objets plus anciens donc plus onéreux. Les collectionneurs et les antiquaires se fournissent d’ailleurs plus dans ce type de manifestations. Quant au vide-greniers, il regroupe uniquement des particuliers qui veulent se débarrasser de choses inusitées.

Un savoir-faire

 

Mais, ne devient pas brocanteur qui veut ! Il est important tout d’abord de savoir acheter et vendre. Habitué au « tout-venant », son œil exercé évalue rapidement la valeur de l’objet pour le revendre au meilleur prix. Tout l’intéresse, les ustensiles de cuisine, la vaisselle, le bronze, les vieux tableaux, les jouets désuets, les meubles vermoulus, les livres, les bijoux … Cependant, certains préfèrent se spécialiser dans une catégorie bien précise comme ce brocanteur à Saint-benoit. Le brocanteur se fournit souvent dans les les vide-greniers et chez les particuliers.

Les formalités administratives

 

Si vous souhaitez professer dans ce métier, vous ne pourrez cependant dérogez à certaines formalités administratives. Il vous faudra choisir entre trois statuts : société commerciale, entrepreneur individuel ou auto-entrepreneur et vous inscrire au registre du commerce. Tout brocanteur est aussi obligatoirement déclaré auprès du registre des revendeurs d’objets mobiliers usagés. D’autre part, pour éviter la vente d’objets volés et le recel, vous serez contraint de tenir à jour un registre de police. Ce livret, signé par le commissaire de police ou le maire de la commune où se situe la brocante, reprendra les noms et adresses des personnes à qui vous avez acheté ou échangé les objets, ainsi que leur prix d’achat et le mode de paiement.

Si certains brocanteurs choisissent d’exposer leurs trouvailles dans une boutique ou sur les brocantes, d’autres optent pour la brocante en ligne. En effet, plus besoin, pour l’acheteur, de se réveiller aux aurores pour ne pas louper l’Affaire. Il peut parcourir les boutiques, confortablement installé et chiner les objets de chez lui. Souvent classés par catégories, la recherche est aisée. Mais, un des bonheurs de la chine est quand même de toucher ces objets et d’imaginer leur deuxième vie. Et quel bonheur lorsque le brocanteur peut vous raconter à qui il appartenait, de quelle origine il est ou à quoi il servait.

La vie des objets

 

Acheter sur une brocante est presque devenu un sport national ! L’acheteur est souvent un adepte de l’anti-gaspillage et aime acheter d’occasion pour faire revivre un objet ou un vêtement, plutôt que de le jeter. Un antre de brocanteur ressemble souvent à une caverne d’ali-baba. Et tranquillement on peut parcourir le magasin dans ces moindres petits recoins, où sans nul doute, le vendeur aura su mettre en valeur un objet plein de charge dégoté chez une vieille dame ou un carton de vinyle datant des années 70.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *