Qu’est-ce qu’une salle propre ?

Par Alexandre Terraillon le 20 octobre 2014

Utilisée dans différents domaines d’activité tels que le médical, l’agro-alimentaire ou les hautes-technologies, les salles blanches répondent à des critères bien précis en matière de conception pour assurer une efficacité sans faille. Zoom sur ces espaces de travail pas comme les autres !

Éviter toute contamination

Une salle blanche est un espace dont la contamination de l’air ambiant et de l’environnement est entièrement contrôlée. Cette maîtrise vise à éviter toute pollution jusqu’à un niveau microscopique : des particules inertes aux micro-organismes.


Ainsi, l’air est renouvelé et filtré en permanence, tout comme l’hygrométrie (taux d’humidité dans l’air), la température ou encore la pression sont contrôlés. Pour pénétrer dans ces espaces, le personnel y travaillant doit s’équiper de combinaisons spéciales avec gants et masques pour prévenir tout risque de contamination car il faut savoir que l’être humain émet en permanence des particules (épiderme, salive) et que ce taux augmente avec l’activité du corps.

Les domaines d’applications

Toutes ces précautions sont requises dans certains types d’activités et d’industries pour ne pas influencer négativement leur processus de production. Ainsi, dans le domaine des sciences de la vie, il est connu qu’un bloc opératoire ou un laboratoire produisant des prothèses doivent être stérile pour éviter toute infection. Il en va de même pour l’industrie agro-alimentaire où l’environnement doit parfois être maintenu dans certaines conditions afin de favoriser le développement de certains micro-organismes et l’absence d’autres (comme c’est le cas pour le fromage). Enfin, le domaine des hautes-technologies a aussi recours aux salles propres lors de la fabrication et de l’assemblage de certaines pièces qui requièrent un environnement possédant un taux élevé de dispersion électrostatique.

Salles propres

Une conception encadrée

La construction d’une salle blanche est complexe puisque de nombreux critères doivent être respectés en matière de propreté, d’aménagement, de choix de matériaux et d’équipements. Afin d’accompagner les concepteurs de salle propres, une norme nommée NF EN ISO 14644 pose les bases de conception de ces espaces : des murs et cloisons aux plafonds en passant par les sols et les portes. Pour résumer, les matériaux doivent être sélectionnés pour leur faculté à ne pas favoriser le développement de micro-organisme. A ce but, les angles et autres recoins doivent être évités, sur les cloisons et sols comme sur le mobilier afin qu’ils ne deviennent pas des nids à microbes. Les matériaux doivent aussi être suffisamment résistants pour supporter les différents produits d’entretien parfois agressifs.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les salles blanches et leur conception, vous pouvez consulter le site de Plasteurop, le spécialiste des ambiances maîtrisées.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *