Qu’est-ce que les Français achètent sur les parapharmacies en ligne ?

Par Nina Truchet le 6 octobre 2016

La douce odeur de plantes médicinales, l’ambiance feutrée d’un néon bleuâtre en arrière-plan d’une amphore bardée d’inscriptions latines, « remedium », « osculatio », ou encore « primo non nocere », le tout environné d’étals aux innombrables produits de soin et médicaments naturels à base de plantes. Sans parler des couches culottes, brosses à dents d’experts et autres bonbons pour la toux disposés à l’entrée pour séduire le consommateur sans délai… eh bien, tout ça, c’est fini ! La parapharmacie en ligne est approche phare des clients que nous sommes. Petit tour d’horizon.

Le point sur la parapharmacie


À l’heure où se développent des canaux de distribution et des modes de consommation alternatifs, le domaine de la médecine n’a pas dérogé à la règle. Alors que l’apothicaire tenait déjà son enseigne dans les villes de l’Antiquité, la parapharmacie n’est apparue qu’il y a 27 ans, en 1989. C’est à Édouard Leclerc, fondateur de la célèbre enseigne éponyme, superstar de la grande distribution, que l’on doit l’apparition en France du concept de produits parapharmaceutiques et donc, par extension, du concept de parapharmacie en ligne.

Lancée dans une optique de concurrence à l’encontre des pharmacies, la parapharmacie a trouvé une solution imparable pour exister malgré l’absence d’un professionnel de la santé sur le lieu de vente. Son concept ? Ne vendre que des produits pharmaceutiques dont la vente est autorisée, sans obligation de la part du client de justifier son achat par le biais d’une ordonnance rédigée par son médecin traitant.

Mais déjà avant la parapharmacie en ligne, la progéniture d’Édouard Leclerc a eu le temps de grandir et de s’émanciper. Avec le temps, elle est devenue une référence en matière de produits de soin, de beauté, et de santé non pharmaceutiques. Les choses que l’on pouvait y acheter n’étaient donc pas nécessairement des choses trouvables chez le pharmacien. Cette différence notable a contribué à faire de la parapharmacie le moteur à part d’un marché nouveau et totalement désolidarisé du monde médical.
Toutefois, une nuance s’est introduite dans ce tableau au demeurant parfait : un certain nombre de laboratoires producteurs de

produits vendus par les parapharmacies donnent exigent aujourd’hui la présence d’un professionnel de la santé, d’un pharmacien ou au moins d’une personne dotée d’un diplôme lié au domaine, pour que la vente soit autorisée.

La parapharmacie en ligne de A à Z

Certains l’aiment complètement cyberdépendante, d’autres la préfèrent à mi-chemin entre la boutique en ligne et l’officine physique. Certaines se spécialisent dans les produits de soin et de beauté (voir ici), et d’autres sont axées sur le médical pur et dur (lire ici). Une chose est sûre, en observant ne fut-ce qu’à l’œil nu les habitudes de consommation des Français amateurs de produits parapharmaceutiques, on repère très vite leurs coups de cœur.

Gardons en tête que les produits les plus achetés sont ceux déjà bien connus du client, souvent moins chers et disponibles en livraison à des prix intéressants. Ces facteurs jouent pour beaucoup, mais ceci étant dit, la beauté arrive en première place – et de très loin – au centre névralgique de l’intention d’achat.

Ainsi, les produits amincissants, les soins contre les callosités, les traitements des cicatrices et des vergetures sont les grands favoris. Les baumes et autres crèmes antirides et contre le vieillissement font également partie du panel gagnant dans le cœur des Français. La parapharmacie en ligne, en fonction de sa spécialité, trouvera donc une source de revenu conséquente dans ces types de biens de consommation.

Ces produits sont autant d’exemples de l’utilité de la parapharmacie dans un domaine de la santé que l’on peut considérer comme à part dans le code génétique du marché pharmaceutique. Totalement désunie de l’idée de traitement médical accompagné par la science d’un médecin, la parapharmacie en ligne se pose comme un canal de vente nouvelle génération, mettant à disposition des clients ce dont ils ont le plus besoin en dehors de ce que leur prescrit leur médecin.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *