Réparer soi-même son téléphone portable c’est possible !

Par le 16 juillet 2016

Pour piéger les consommateurs qui ne seraient pas assez sensibles aux sirènes du marketing et refuseraient de se précipiter sur les nouveaux modèles dès leur sortie, les grandes marques ont inventé le concept d'obsolescence programmée. Certaines pièces (en particulier pour les téléphones portables, les batteries ou les connecteurs) tombent en panne de façon irrémédiable au bout de quelques mois, ou juste après la fin de la garantie. Il devient alors plus coûteux de réparer un objet que d'en racheter un nouveau. C'est une aberration à la fois écologique et financière, mais il est très difficile d'y échapper.

La lutte contre l'obsolescence programmée

La lutte s'organise de deux façons. En France, par exemple, un des articles de la loi sur la transition énergétique interdit l'obsolescence programmée, c'est désormais un délit passible de peines de prison et de lourdes amendes. Mais l'obsolescence programmée peut-être difficile à prouver. Et puis quand votre machine à laver tombe en panne, vous n'avez pas tellement envie de courir chez votre avocat, mais juste de trouver rapidement une solution pour éviter que le ligne sale s'accumule !

Aussi la véritable lutte passe par la réparation des objets, envers et contre tout. Si la marque facture des pièces détachées à un coût exorbitant, cela ne vous empêche pas de réparer vous-même, soit en trouvant la pièce à la ferraille, soit, dans certains cas, en la fabriquant vous-même. Dans ce domaine, les imprimantes 3D préparent d'ailleurs une révolution incroyable, permettant à (presque) tout le monde de fabriquer des pièces.

Des réseaux d'entraide et des ateliers se montent peu à peu, soit sur Internet, soit dans des lieux où les gens viennent se faire aider par des bénévoles qui leur montrent comment faire des réparations courantes sur un objet.

Le cas particulier des téléphones portables

C'est sans doute un domaine où l'obsolescence programmée est la plus fréquente. On se souvient en particulier du scandale des Ipods d'Apple, qui devaient être changés quand la batterie étaient mortes. Si la firme californienne a dû abandonner de telles pratiques, elle reste néanmoins championne des pièces impossible à trouver sur le marché, des têtes de vis spécifiques et autres contraintes techniques. Ou bien la firme change les standards d'un Iphone à l'autre, vous obligeant à racheter tous les accessoires. Les autres marques ne sont pas en reste.

Aussi le site Sosav.fr a décidé de se spécialiser dans la réparation des produits mobiles, tablettes, téléphones, etc. Si vous souhaitez faire une réparation iphone 6, par exemple, vous trouverez dans sa boutique les pièces détachées nécessaires, mais aussi les guides qui vous expliquent pas à pas, avec des explications claires et des photos, comment faire. Le temps nécessaire à une réparation est indiqué, et si vous avez vraiment peur de vous lancer vous-même, vous pouvez trouver l'adresse d'un réparateur. Enfin, complément indispensable – en particulier dans le cas d'Apple –  des accessoires indispensables à la réparation sont aussi proposés, comme les ensembles de tournevis nécessaires pour ouvrir un téléphone Apple.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *