Retrouvez une dentition parfaite avec la prothèse facette céramique

Par Sabrina Joly le 28 septembre 2018

Vous avez une dent cassée, de couleur différente ou décalée par rapport aux autres ? Pensez à une prothèse facette céramique qui se présente sous la forme d’une fine pellicule qui se fixe sur la face visible d’une dent antérieure. Ce type de prothèse, qui est adapté aux incisives, canines et prémolaires, est esthétiquement avantageux et est toujours réalisé sur-mesure.

Qu’est-ce qu’une prothèse facette céramique ?

Une prothèse facette céramique se présente comme une excellente alternative aux couronnes et aux composites. En effet, le résultat est durable et naturel. La pose se fait généralement en entaillant légèrement les dents, à la manière des faux ongles. Cependant, une telle prothèse exclut définitivement le recours ultérieur à une autre technique. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de demander l’avis d’un spécialiste.

La prothèse facette céramique, qui a vu le jour dans les années 1980, est devenue très courante de nos jours. Elle présente aussi l’avantage de conserver l’intégrité des dents; avec des contre-indications relativement rares; notamment en cas de bruxisme qui peut user et raccourcir les incisives de façon importante. Une facette allonge une dent, mais ne tiendra pas longtemps si la hauteur des dents postérieures n’est pas augmentée en même temps. Il en est de même pour un manque d’émail consécutif à certaines maladies génétiques ou à une consommation excessive d’aliments ou boissons acides. En effet, la colle risque de ne pas tenir. Une hygiène bucco-dentaire est alors de mise.

Le coût et les étapes de pose d’une prothèse facette céramique

Une prothèse facette céramique coûte en moyenne 1 200 euros non remboursés par la Sécurité sociale. Il faut compter deux ou trois séances s’il s’agit de modifier uniquement la couleur des dents ou de réparer à l’identique une incisive cassée. Des travaux plus sophistiqués demandent plus de temps. Car il faut réaliser un masque permettant d’avoir une idée précise sur le résultat final en bouche.

Lors du premier rendez-vous, le praticien doit examiner les dents, prendre des photos, des radiographies et des empreintes pour obtenir un moulage en plâtre. Pendant la deuxième consultation, il présente un modèle en cire en se basant sur les souhaits du patient en termes d’alignement et de hauteur des dents. Il doit aussi ajuster la courbure du sourire faire réaliser une gouttière quand le résultat semble convenir.

La gouttière est ensuite remplie de résine et placée dans la bouche du patient. La résine recouvre les dents et durcit pour former le masque qui permet d’avoir une idée du résultat une fois la gouttière retirée. La couleur et la forme des dents sont de nouveau définies avec le patient sur la base de nouvelles photos. La prothèse est enfin réalisée et fixée en fonction du masque validé. La pose se fait sous anesthésie locale.

Un Commentaire

  1. Damien Coupin

    5 novembre 2018 at 15 h 59 min

    Ah, je confirme je l’ai déjà fait chez le centre dentaire Laval avec Dr Deslauriers Merci à toute l’équipe

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *