Roulement à bille pour vélos : tout ce qu’il faut savoir

Par Adrien Faure le 30 août 2018
Roulement à bille pour vélos : tout ce qu'il faut savoir

On dit souvent que le vélo, ça ne s’oublie pas. C’est bien vrai, mais il ne faut pas oublier non plus de l’entretenir régulièrement. Tout comme les voitures, les vélos ont besoin d’entretien régulier pour éviter que les pièces ne s’usent trop vite et qu’il faille les remplacer.   

Nettoyage régulier du vélo, une étape inévitable

Le nettoyage du vélo doit être fait de préférence après chaque balade pour un VTT ou un vélo de course. Un vélo avec lequel on roule chaque jour doit être lavé chaque semaine. Un vélo dont on se sert chaque semaine devra être lavé chaque mois, et ainsi de suite. Quant à l’entretien, il doit être réalisé une à deux fois par an, selon l’utilisation qu’on fait du vélo.

Tout cela est indispensable pour que chaque pièce du vélo ait la durée de vie la plus longue possible. Les roulements à billes, par exemple, sont susceptibles de s’user beaucoup plus vite si on n’en prend pas soin.

Roulements à bille : comment les entretenir?

C’est grâce au roulement à bille que le mouvement circulaire peut avoir lieu car il limite la force de friction. Dans un vélo, il y a beaucoup de pièces qui bougent circulairement : les deux roues, les pédales, les moyeux, … On compte plus de 10 roulements à bille par vélo.

Pour commencer, les roulements à bille doivent être soigneusement choisis en fonction du poids du cycliste. Ensuite, en fonction de leur utilisation, ils doivent être graissés environ une à deux fois par an. La graisse va permettre d’éviter que les billes ne rouillent au contact de l’eau. Du coup, si vous faites une balade sous la pluie ou que vous roulez dans une flaque d’eau, il faudra veiller à ce que les billes de roulements soient toujours bien graissées car sinon, cela risque de les abîmer sans retour en arrière possible.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *