Sécurité informatique pour votre entreprise : les bonnes pratiques

Par le 12 juillet 2018

L’informatique occupe une place toujours plus centrale au sein des entreprises. Les ordinateurs sont désormais les outils qui nous permettent de stocker les données, des les échanger, de communiquer ou encore de produire de la valeur. Ces infrastructures étant désormais le centre névralgique de la plupart des entreprises, elles en deviennent toujours plus sensibles. Entre les pannes, les problèmes de compatibilité et les attaques informatique, il est incontournable de diffuser et de mettre en place de bonnes pratiques entreprise pour éviter des dysfonctionnements à ce niveau-là. Suivez les conseils ci-dessous pour réduire les risques informatiques.

Quels sont les principaux risques informatiques ?

En 2018, les dangers auxquelles les infrastructures informatiques sont exposées sont protéiformes. On peut d’abord évoquer la simple panne. Bien que toujours mieux conçue, ces machines restent d’une grande complexité et on n’est jamais à l’abris d’un dysfonctionnement comme un crash d’un système ou un bug.

Ensuite, vient les risques liés à la sauvegarde des données. Les fichiers doivent être traités en fonction de leur aspect stratégiques. Ainsi les données sensibles doivent être stockées en plusieurs point pour éviter la défaillance de leur support tout en restant sécurisé.

Et bien entendu vient ensuite l’attaque informatique. Le ransomware est aujourd’hui très à la mode. Il s’agit de piratage lors desquels les malfaisants chiffrent tous les fichiers de vos ordinateurs et demandent une rançon pour les déverrouiller.

Comment sécuriser vos infrastructures informatiques ?

La sécurité informatique commence par le choix de machines adaptées à vos besoins selon le caractère critique que représente le parc informatique au sein de votre société. Ensuite, il faut équiper le parc de logiciels de sécurité tels que des antivirus ou des système antispam.

Les logiciels de protection ou de production ainsi que les systèmes d’exploitation doivent être systématiquement à jour pour prévenir et combler les éventuelles failles de sécurité. De nouvelles brèches sont en effet sans cesse découvertes par des pirates. Il est souvent recommandé de faire appel à un prestataire spécialisé dans ce type de service comme l’entreprise informatique Proselis qui saura être force de proposition et anticipera les nouvelles menaces grâce à un travail de veille.

Diffuser les bonnes pratiques à vos collaborateurs

Une fois les ordinateurs et les terminaux sécurisés, il reste toujours un des plus grands risques : celui d’une pratique à risque de la part d’un collaborateur. En effet, pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions, les salariés ont souvent besoin de disposer de droits d’administration relativement avancés sur leurs postes. Par cela, si un collaborateur effectue certaines mauvaises manipulations, il peut insérer un malware dans le réseau qui pourra alors passer d’un poste à l’autre une fois de l’autre côté de l’antivirus.

Il faut donc rappeler à vos salariés de ne pas installer de logiciels eux-mêmes sauf s’ils ont l’absolue certitude que celui-ci provient d’une source sûre (attention au phishing, ces pages web qui imitent des sites officiels : vérifiez l’adresse de la page ou de l’émeteur d’un mail). Même principe avec les pièce jointe de mail exécutable. Celle-ci ne doivent être ouverte qu’après une analyse antivirus et seulement si on est certain que le fichier est valide.

Enfin, côté matériel, il faut éviter de brancher sur les postes de votre entreprise des clés usb de vos visiteurs. Entre les virus transmis par inadvertance et l’espionnage industriel de la part de concurrents, cela peut s’apparenter à un véritable cheval de Troie.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *