Développement des Services Polyvalents d’Aide et de Soins pour améliorer l’aide à domicile

Par Sophie Faubers le 20 août 2018

En juillet 2016, un rapport sur « Le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie » a mis en évidence que la proportion des personnes âgées de 80 ans et plus en France devrait doubler entre 2010 et 2060. Parallèlement, l’évolution des maladies chroniques et l’envie de vivre chez soi le plus possible, ont conduit à la nécessité d’apporter une réponse à la question de la prise en charge des personnes dépendantes.

En effet, selon Bernard Bensaid, président de l’association AMAPA, « Pour bien des personnes vieillissantes il y a une solution d’aide à domicile assurant les tâches ménagères, il faut adjoindre un deuxième service pour réaliser les soins. Le SPASAD, ou service polyvalent d’aide et de soin à domicile, est une solution globale qui apporte ces deux services et qui en simplifie la gestion en offrant la possibilité de s’adresser à un interlocuteur unique qui va organiser tous les services dont a besoin la personne en fonction de sa situation et de la disponibilité des intervenants. Cette organisation offre l’avantage d’une très grande réactivité apportant une réponse complète et mieux adaptée. Elle offre aussi l’énorme avantage d’avoir des intervenants qui se connaissent et qui se transmettent les informations utiles. Le SPASAD est une organisation simple, et rassurante pour les bénéficiaires et pour leurs proches ».

Mais qu’est-ce qu’un SPASAD ?

Les Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) ont été créés et définis en 2004 par le décret n°2004-613. Il s’agit d’une nouvelle solution permettant l’amélioration et l’optimisation de l’accompagnement et des soins à domicile.

Cette intervention conjointe et coordonnée entre un Service de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) et un Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) est destinée à faciliter le quotidien des personnes dépendantes : personnes âgées, handicapées et/ou atteintes de pathologies chroniques. La mutualisation de ces deux organismes se fait au bénéfice de la personne : meilleur accompagnement et prise en charge, qualité des services et prestations.

Missions et services pour les perssonnes en perte d’autonomie

Les trois grandes missions des SPASAD sont :

  • La préservation ou restauration de l’autonomie au quotidien grâce au soutien à domicile.
  • Le maintien d’un lien social grâce à la poursuite ou la création d’activités sociales.
  • Le développement d’actions de prévention.

Issus de la combinaison d’un SSIAD avec un SAAD, les services sont ceux proposés initialement par ces deux organismes :

  • Actes essentiels du quotidien : aide au lever/coucher, aide à l’habillage, aide à l’hygiène, aide aux déplacements, etc.
  • Activités domestiques : préparation des repas, aide aux courses, entretien du logement, etc.
  • Activités sociales ou relationnelles
  • Actes infirmiers : pansements, distribution des médicaments, injections, etc.

SPASAD : quels avantages ?

Ce service « deux-en-un » est bénéfique pour la personne, et cela en tous points :

  • Amélioration du suivi : un seul interlocuteur qui partagera les informations avec le personnel adéquat, permettant un accompagnement en continu et efficace.
  • Vision globale du patient : une meilleure organisation grâce à la coordination des interventions.
  • Plus grande réactivité : grâce à l’équipe pluridisciplinaire, les solutions à apporter seront plus rapidement trouvées et la mobilisation des compétences adaptées en fonction des besoins est plus facile.
  • Simple et rassurant pour soi et ses proches : un seul interlocuteur à prévenir en cas de besoin.

Quelle organisation pour quel coût ?

Au moment de son adhésion, une évaluation des besoins du patient est réalisée notamment grâce aux expertises de l’équipe pluridisciplinaire de l’organisme. Cette évaluation donne lieu à l’élaboration d’un projet individualisé d’aide, d’accompagnement et de soins.

Tout au long de ce projet, un accueil physique et/ou téléphonique est proposé par le SPASAD afin de mieux centraliser les informations relatives aux patients et mieux coordonner les différentes interventions.

La dispense des soins infirmiers se fait dans les mêmes conditions que les SSIAD. Ces soins ne peuvent être délivrés qu’en présence d’une prescription médicale et sont entièrement pris en charge par l’assurance maladie, sans besoin de faire l’avance des frais.

Les prestations d’aide à la personne ont lieu dans les mêmes conditions que celles des SAD. Une prescription médicale n’est pas nécessaire. La prise en charge peut être totale ou partielle selon les aides : complémentaires de santé, Allocation Personnalisée d’Autonomie, caisses de retraite, etc.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *